Dit, c’est dit !

Mon médecin avait dit "3 semaines d’arrêt, ça devrait suffire avant de reprendre". Et bien non !

En 3 semaines, j’ai traversé 3 états différents : d’abord une douleur vive qui irradiait toute la cuisse gauche et partant de la fesse. Je boitait beaucoup, avec des difficultés à la marche et à la descente des escaliers.

Après, une semaine, j’ai débuté les séances de kiné (massage, ultra-sons et électro-stimulation) et la douleur à la cuisse a régressé avant de disparaître, ne laissant qu’une douleur assez forte à la fesse, au niveau de l’insertion de l’ischio jambier, au repos et en position assise.

J’ai tenu avec sagesse et patience pendant ces 2 premières semaines mais depuis vendredi dernier, spiderman noir est de retour…

Dimanche, j’ai donc décidé de rechausser les runnings afin de voir où j’en étais : j’ai pu trottiner 20 mn à 10 km/h avec une légère sensation de lancement dans la cuisse et une impression de "patte folle" que j’avais du mal à contrôler. J’avais également bandé ma fesse que je ne montrerai pas cette fois-ci !  Je partagerai ces impressions mercredi car j’ai décidé de consulter à la clinique du sport (Paris 5ème) pour avoir un avis de médecin sportif spécialisé en traumatologie. Je pense qu’il serait temps de faire une écho pour vérifier d’où proviennent ces vives douleurs. Elles sont d’ailleurs revenues ce matin avec cette fois une localisation à la cuisse et au mollet, sous forte de décharge récurrentes (ischio et mollet) : ça ressemble à s’y méprendre au nerf sciatique…

Je reste calme maintenant et je me défonce aux abdos concoctés par Eric THE coach : mes deux mouvements préférés sont la séance abdominal et le Killi (je tiens 2 mn !), plus une spéciale à travailler debout – merci Eric ;-)