Compex energy : test longue durée

Voilà plusieurs moi que je m’interroge sur l’utilité de l’appareil de stimulation Compex. Aussi, lorsque l’agence BernasCom m’a proposé de le tester moyennant un chèque de caution, j’ai accepté. J’ai l’appareil « energy » depuis le mis de décembre et je dois dire que mon taux de satisfaction ne cesse de croître.

Mon premier contact m’a laissé un peu perplexe car je n’ai jamais utilisé un tel dispositif et au départ, malgré le guide, j’étais un peu perdu. La mise en route et les branchements de files sont faciles mais c’est plus le choix des programmes et la position des électrodes sur les parties du corps à traiter qui m’ont déstabilisé au départ.

En fait, j’ai voulu tester en particulier deux types de programmes sur deux parties du corps : la fonction de récupération active sur mes muscles fessiers et ischios et la fonction décontracturante sur le long extenseur (vous savez, cette petite douleur le long du tibia quand on augmente la charge d’entrainement ou à la reprise parfois). Deux applications simples et régulières de façon à pourvoir émettre un jugement précis.

L’appareil propose plusieurs sections : sport, esthétique et santé. Chaque section comporte différents programme selon l’objectif recherché. Pour un coureur, les sections sport et santé sont les plus utiles à mon sens. On y trouve des programmes de musculation, d’endurance, de résistance, de force, de récupération active ou alors du traitement de la douleur, de la décontraction, etc. l’ensemble est très complet.

Après deux mois d’usage, où en suis-je ?

Fonction récupération active sur les fessiers et ischios jambiers

J’attendais beaucoup sur cette fonction et je ne suis pas déçu, je dois dire qu’après les deux cross départementaux réalisés ces dernières semaines, le traitement a été efficace, en tout cas, je n’ai pas ressenti de courbatures après avoir réalisé mes séances – en général une le soir même au retour de la course et une le lendemain soir.  Le protocole dure en moyenne 25mn, avec des phases progressives où on peut réajuster l’intensité des impulsions. Pour le positionnement des électrodes, il y a plus de détail sur le site Compex que dans la brochure guide qui accompagne l’appareil, il ne faut surtout pas hésiter à le consulter.

Fonction décontracturante sur le long extenseur gauche

Avec la reprise, une petite douleur est apparue sur le long extenseur de ma jambe gauche et j’ai pensé que l’appareil pourrait m’aider à apaiser la douleur : bingo ! sur une douleur légère mais perceptible à la course, deux séances  de 20mn ont été suffisantes pour faire disparaître la douleur de façon assez nette. Sur ce programme accessible dans la partie « santé », mon seul problème a été…le poil aux jambes !!! une tuerie à chaque fois car les électrodes sur les poils, ça fait mal à la fin de la séance :-)

J’entends encore tester l’appareil quelques semaines avant de le retourner. Je dois dire que j’étais un peu retissent à l’usage de cette technologie mais après ce test, mon opinion a changé car j’ai compris quel usage je pouvais en faire. Personnellement, ce n’est pas l’aspect musculation ou force mais récupération, décontraction musculaire qui m’intéresse.

A suivre donc !

Lexel a aussi publié un test du Compex One ici.

Prix de vente : 450 € mais on peut le trouver moins cher sur le net en cherchant un peu.