Le paradoxe du traileur…

Ce dimanche 20 mai, rien de ce que j’avais préparé pour la Trail’Oise ne s’est déroulé comme prévu. Dans cette course surréaliste où j’ai été successivement euphorique, ému, perdu, désabusé, hilare …je pense que si j’avais croisé un chat, c’eut été celui du Cheshire !

Voici le dialogue que nous aurions alors eu :

Le Chat du Cheshire« Bienvenu chez les fous Fabrice »

« Mais je n’ai nulle envie d’aller chez les fous !» moi

« Oh ! vous ne sauriez faire autrement. Ici, tout le monde est fou. Je suis fou. Vous êtes fou. » Le Chat

« Comment savez-vous que je suis fou ? » moi

« Il faut croire que vous l’êtes, sinon, vous ne seriez pas venue ici. » Le Chat

Ce dimanche donc, j’ai fait un voyage étrange, bizarre et presqu’absurde parfois ; mais qu’est-ce que c’était bien !!

About these ads

4 réflexions sur “Le paradoxe du traileur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s