Fractionné court

20 x 30s vite-30s lent à jeun.

On le sait tous, une séance de fractionné court, le matin et à jeun, est fortement déconseillée car elle est difficile à assimiler par l’organisme tout entier – très traumatisant pour les tendons.

Pourtant, mon emploi ne me laisse pas trop le choix : donc j’ai choisi de le faire.

J’ai testé hier matin une séance de 30/30 désormais bien connue des runners grace aux travaux de Véronique Billat du LEPHE et j’ai poussée cette fois jusqu’à 20 répétitions !

Jusqu’à 15 répétitions, la séance était plutôt facile mais passé ce cap, les fractions sont devenues plus difficiles, avec une sensation de jambes « dures » pourtant rare sur ce type de séance.

L’exercice doit être réalisé à partir du moment où l’on est déjà bien entraîné, faute de quoi la blessure risque d’arriver rapidement.

Ce fût une séance très dure mais la récupération a été bonne. La sortie à jeun a été suivie d’un solide petit-déjeuner avec du pain, un laitage, un fruit et du café. Il faut également penser à bien s’hydrater le reste de la journée, comme les jours suivants.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s