Entretien de la motivation

L’une des principales difficultés du coureur non licencié réside selon moi dans l’entretien de sa motivation au long cours. Quoi de plus difficile en effet de garder cette fameuse « niac » qui vous aide à vous lever chaque matin (pour ceux qui courent au levé bien entendu), de janvier à décembre.

C’est là que les coupures temporaires prennent tout leur sens. Une ou deux par an, pas plus mais elles sont utiles. Je coupe désormais vers le mois de juillet pendant 3 semaines, puis je reprends tranquillement l’entraînement avec de l’endurance fondamental puis assez rapidement des séances de fractionné court sous forme de 30s/30s.

La reprise avec du 30s/30s a cela d’intérressant qu’elle génère peu ou pas de courbatures donc, la reprise n’est trop dure.

En février, je fait une seconde coupure après les Foulées de Vincennes d’une semaine car ensuite, je démarre une préparation spécifique sur semi-marathon. Cette mise en parenthèse me permet juste de faire le point sur les courses du printemps et de l’été, puis de programmer mes différentes phases d’entraînement (préparation physique/montée en puissance/résistance/compétition/récupération) à travers plusieurs cycles.

j0229885.wmf Keywords: bedrooms, beds, household ... File Size: 5 KB

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s