Pratiques dopantes chez l’enfant

 cover.gif

Le British Journal of Sports Medicine (9 mai 2007) publie une étude longitudinale de 4 années sur une cohorte de collégiens (11-15 ans) de la région Lorraine qui est alarmante. En effet, plusieurs signent semblent indiquer une conduite dopante qui s’accroît avec l’âge (1,2% des conduites dopantes en 2001 versus 3% en 2005 !) : 45,5% prennent du salbutamol, loin devant les corticostéroïdes avec 10,2%…et le cannabis avec 6,3%.

Parmi ceux qui se dopent, 4% indiquent avoir eu un problème de santé, comme par exemple le fait de devenir violent ou des syncopes. 44% estiment avoir amélioré au moins une fois leur performance grâce aux produits médicamenteux. 

La lecture complète de cette étude et de ses résultats devrait convaincre les autorités de prendre rapidement des mesures de prévention et d’éducation auprès des jeunes sportifs car aujourd’hui, l’ensemble des dispositifs de surveillance et de contrôle sont dirigés en majorité vers les élites, ors, ils devraient intégrer au plus vite le milieu scolaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :