Lorsque j’ai la fièvre…

Article mis à jour le 9 mai 2010.

Certains matins, comme aujourd’hui, j’ai le corps qui « exulte » sans doute un peu comme dirait Brel, j’ai chaud, je transpire, il faut que je bouge.

Pour les amateurs de Marvel, j’ai dans ces moments là l’impression d’être Venome, habité par une forme de rage intérieure…ça ne bouge pas assez, d’ailleurs, ça ne bouge plus assez depuis maintenant trop de moi (mois ?!) et même si je dois reconnaitre qu’avoir repris l’entrainement me fait du bien, c’est encore trop insuffisant et je peux vous garantir que peu de personnes imaginent à quel point ces matins où ces soirs là, j’ai la fièvre.

venominline_1.jpg

Il y a quelques années, je serai allé au Palace danser sur les colonnes mais aujourd’hui, il ne me reste plus qu’éventuellement à faire gogo dancer au Banana Café

Après tout, le vendredi, tout est permis.



Advertisements

Une réflexion au sujet de « Lorsque j’ai la fièvre… »

  1. Ping : Running et addiction : une conception “bourgeois bobo” !? « RunOnline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s