L’entrainement scientifique : leurre ou alternative véritable ?

Voici la question (que je considère comme fondamentale) à laquelle Véronique Billat tentera de répondre au prochain colloque de la Fondation Sport Santé. Je me suis dit que l’exercice était tentant, et je propose ma réponse à la question…

La démarche scientifique

D’abord il y a l’approche qui consiste à vouloir rationaliser l’entrainement et à l’organiser selon un schéma qui peut être : des faits constatés (relevés de performances), des analyses (études des données bruts, prélèvements biologiques pour compléter le tableau, etc.), puis l’élaboration d’hypothèses à valider sur le terrain. Elles permettront d’élaborer des projections et des stratégies nouvelles d’entrainement : c’est comme cela que s’est imposé l’utilité et les bénéfices du travail intermittent court du type 30/30s versus des séances de fractionné plus long type 6 x 1000m – Véronique Billat (entre autre) a réalisé sur ce point un travail scientifique essentiel en comparant des groupes de sportifs sur la base de ces deux méthodes de préparation. Une des conclusions était l’amélioration de la VO2 du groupe « intermittent court » grâce à une charge de travail sans doute plus équilibrée et mieux assimilée par le corps.

Faut-il y préférer l’entrainement à la sensation et au feeling ?

Tout dépend ce que l’on recherche. Courir à la sensation est aussi quelque chose de très utile car il faut écouter son corps pour apprendre à mieux s’entrainer. Pour autant, cette approche ne peutêtre exclusive, surtout pour un coureur qui souhaite améliorer ses performances. J’ai essayé ces dernières années d’avoir une approche plus rationnelle et équilibré de mes séances (4 par semaine) et je dois que tout en pratiquant de temps en temps des sorties longues à la sensation, le travail intermittent court et une organisation aussi plus méthodique m’ont permis de faire des progrès importants (passer de 38:45s à 37:30 sur 10km, descendre sous l’heure au 15km).

L’approche scientifique peut-elle devenir une alternative au dopage ?

J’y crois fort et c’est sans doute là un des paradoxes de la science car c’est aussi par elle (ou plutôt par son mauvais usage) que le dopage s’est imposé petit à petit dans tous les sports et surtout le nôtre. Pour autant, je pense que la majorité des coureurs et tous niveaux confondus, s’entrainent selon un mauvais schéma – mal adapté, mal dimensionné à leur capacité réelle physique et biologique. De là vient sans doute la stagnation et parfois, la tentation de recourir aux produits médicamenteux pour « passer un cap ».

Un autre exemple que je trouve particulièrement passionnant actuellement, est le travail réalisé par Dassault Systèmes avec Simulia. Ici, c’est le travail d’anticipation et projection sur la biologie et la mécanique qui permettent, dans un univers 3D virtuel, de formuler des hypothèses pour améliorer la performance.

1107designing3_162.jpg

En progressant dans la connaissance de la biologie sportive, en construisant de nouveaux schémas préparatoire à la performance, on pourra peut être un jour faire reculer le dopage et proposant aux sportif une alternative propre et surtout meilleure pour la santé.

Lorsque cette alternative sera devenue une réalité, il demeurera une question essentielle à laquelle il faudra alors répondre, surtout si ce progrès n’est accessible qu’à une élite : la question de la démocratie sportive et du progrès partagé…

Publicités

Un commentaire sur “L’entrainement scientifique : leurre ou alternative véritable ?

Ajouter un commentaire

  1. Très bien cet article mais n’oublions pas les facteurs mentaux dans l’approche de la performance de haut niveau. Trop de chercheurs bossent séparément alors que le physio et le psycho-mental sont indissociables, sans oublier non plus que l’entrainement n’est pas une science mais une alchimie étrange d’un grand nombre de paramètres (bioénergétique, biomécanique, tactique, technique, mental, nutritionnel, matériel …)
    Et ce guide tout cela doit rester le plaisir, du débutant au champion du monde !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :