Incursion en « Triathlonnie »

Ca sonne un peu comme un bon épisode de Marvel  Avengers (Les vengeurs) et si c’était le cas, nous serions dans un crossover bien ficelé…mais rien de tout cela, ce matin, à Villepinte, l’incursion en question était la mienne : celle d’un coureur de fond parmi les triathlètes.

image-3Villepinte, le Duathlon (93) : d’abord, il y a l’organisation, juste parfaite. Beaucoup de volontaires (alors que cela devient rare) et des officiels bien formés qui connaissent parfaitement leur job. Du coup, tout tourne comme sur…deux roues !

Les Triathlètes : là, je dis respect. Mais alors, vraiment, celui qui s’impose et ne se discute pas car il y avait ce matin du lourd. Des compétiteurs et des compétitrices de très bon niveau. L’ambiance était bonne mais j’ai ressenti une impression de dureté que je ne connaissais pas en course à pied. La vélocité des participants y était sans doute pour beaucoup. 110 partants pour une course où dans l’ensemble, la course fût jouée en quelques kilos avec un concurrent largement devant le peloton ! Il gagne en un peu plus de 54mn.

La course : parti comme une bombe pour 4 km, avec une bonne moyenne de 3’30 km/h, j’ai du rapidement réviser mon rythme pour ne pas décrocher et exploser car devant, le rythme ne faiblissait as et moi, je n’étais pas affûté aujourd’hui, c’était même ma reprise post-contracture du mollet. Après 2km, j’ai révisé le tout pour boucler mes 4 kilos en 15/15’20s.

Là, j’ai enfourché mon VTT, après avoir mis mon casque, et c’était parti pour 15 km de pure folie. J’ai ramassé, je me suis fait ramassé…j’avais l’impression d’être un gamin qui  a le droit pour la première fois de pédaler comme un dératé et je ne m’en suis pas privé. Franchement, cette partie en VTT a été difficile pour moi qui n’a pas l’habitude car il y avait des relances, des côtes mais dans l’ensemble un très beau parcours, bien pensé et parfaitement surveillé. A 59mn du départ, je rentrais au parking à vélo et là…

Les 2 derniers kilomètres : donc, là…j’ai cru tombé en posant mes pieds à terre. Les jambes étaient toutes tremblantes, les appuis incertains. Je me faisais l’impression d’être John Wayne descendant de son cheval…pour vous dire. Les deux derniers kilos furent donc très laborieux. Il m’a fallut 1 km pour retrouver mes jambes et finir en 1h09’38, à la 64ème place mon 1er Duathlon.

C’est juré promis, l’an prochain, je reviens et là, je serai préparé. Cette course a été sans doute la meilleure reprise que je pouvais faire et la conseille car le parcours et l’ambiance sont vraiment au top !

Je termine ce poste sur les compétiteurs car j’ai été très impressionné, par les concurrents : beaucoup de triathlètes dont je mesure humblement le physique et le mental qui est nécessaire à leur effort. Assurément, j’ai envie de savoir ce qui peut nous rapprocher  (eux et moi) et comme c’est du chrono dont je parle, il y aura désormais sur RunOnline du duathlon, ça ne fait aucun doute.

A la prochaine…

PS. Le mollet a tenu bon. Une légère douleur après 10km de VTT m’a fait levé le pied et finalement, c’est passé.

Photo: Olivier Blanchard – obphoto ici.

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Incursion en « Triathlonnie » »

  1. Ping : Solitaire à 50% « RunOnline

  2. Ping : 2009 : la fin de la route ? « RunOnline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s