La caféine est à lorigine de nombreux articles, de beaucoup de publications scientifiques et surtout de pas mal de rumeurs. On sait déjà que la caféine est un bon stimulant de la concentration/vigilance à court terme, et stimule la mémoire par exemple.

Une synthèse de la litérature réalisé par Louise Burke du Department of Sports Nutrition, Australian Institute of Sport,  en Australie a été publiée dans Appl Physiol Nutr Metab. 2008 Dec;33(6):1319-34.

Cette synthèse permet de rappeler les effets bénéfiques identifiés de la caféine sur l’activité physique à une dose de 3mg/kg de masse corporelle. Cet effet concerne les sport d’endurance tels que les course de moyenne distance, la natation, le cyclisme pour des durées allant jusqu’à 60mn : le bénéfice est significatif sur le plan scientifique mais faible sur le plan de l’amélioration de la performance (autour de 1%).

cafeinePour les sport « d’explosion » et de puissance tels que le sprint, le tennis, le squash, etc. le bénéfice est beaucoup moins évident et manque singulièrement de preuves scientifiques alors que pourtant, de nombreux sportifs  sont persuadés qu’un petit café est un bon booster avant une course…

Des effets plus intéressants ont été publiés sur l’amélioration de la récupération musculaire après effort d’endurance. La caféine permettrait en effet de rétablir les réserve en glycogène musculaire en facilitant son absorption et concentration. Le seul problème est qu’il faut pour cela consommer autour de 5 tasses de café (et les doses ne sont pas transposables puisque chaque organisme absorbe la caféine de façon très différente).

Enfin, n’oublions pas que la caféine est une substance qui même si elle est autorisée par les autorités sportives (elle ne figure pas sur la liste des substances interdites), son effet sur la santé des athlètes est réelle et appelle à la vigilance : risques d’arythmie ou de tachycardie, inconfort gastro-intestinal et déshydratation accélérée. Ce dernier point étant particulièrement important pour les coureurs à pied et mérite donc d’être souligné.