L’emmerdeur

18744561_fa1Le coureur est une personne à part…un peu à l’image de François Pignon (Jacques Brel 1973), il traîne avec lui sa déprime et sa mélancolie passagère comme d’autre leur bonheur insolent.

Le coureur est un emmerdeur : il a besoin d’attention lorsqu’il va mal sous peine que sa déprime ne récidive…

Le coureur est un emmerdeur : il ne peut s’empêcher de partager avec son entourage, son voisinage ses doutes et ses peurs;

Le coureur est un emmerdeur : il se couche tôt les veilles de compétition et mange modérément pour ne pas ruiner tous ses efforts;

Le coureur est emmerdeur : il ne comprend pas que les autres ne le comprennent pas ;

Le coureur est un emmerdeur : lorsqu’il a mal, c’est toute sa vie quotidienne qui se règle sur son pas…jusqu’à la guérison;

Le coureur est un emmerdeur : quand il ne court pas, il est en manque et se comporte comme un toxicomane;

Le coureur est un emmerdeur : il manque parfois de recul…mais ne le trouve que rarement chez les autres !

Le coureur est un emmerdeur à part…

L’emmerdeur « (…) est un homme agressif envers lui-même, il faut donc d’abord le calmer »

L’EmmerdeurFrancis Veber1974

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :