Nutrition : la vérité sur les pâtes !

Depuis que nous mangeons des pâtes chaque veille de compétition, voire pour certains après chaque sorties longue (!), nous avons perdu un peu de notre sens critique…tout pour ériger le plat de pâtes en « must » de la nutrition sportive : loin s’en faut, et comme ce soir je suis un peu fatigué, je ferai court !

1# d’abord, il faut savoir que pour apporter les sucres lents que nous recherchons, les pâtes doivent être servies « al dente », et accompagnées d’autres aliments (tomates, un filet d’huile d’olives par exemple) pour ralentir leur digestion et ainsi les stocker comme réserve énergétique dans nos muscles. Lorsque les pâtes sont trop cuites (un peu molles), elles deviennent donc des sucres rapides !

2# enfin, il n’y a pas que les pâtes qui apportent des sucres lents, au contraire, certaines légumineuses comme les lentilles sont très riches en sucres lents grâce aux fibres et graisses qu’elles contiennent. L’indice des légumineuses étant faible, le corps aura tendance à « taper » en priorité dans les graisses : un autre carburant fort utile qui permet de préserver les réserves de glycogène un peu plus.

Bref, on ne le dira jamais assez : mangeons varié et arrêtons un peu les pâtes, ça évitera la lassitude à terme…

Publicités

4 commentaires

      • C’est avec grand plaisir que je répondrais à vos questions!

      • Parfait ! alors je prépare cela et le thème sera « l’hydratation et utilisation des filières glucidiques et lipidiques pendant l’effort ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s