La place de la posturologie dans le suivi médical du coureur de fond

C’est quoi la posturologie ?

Il s’agit d’une discipline médicale qui étudie la position (posture) de l’homme debout, dans son espace de façon statique et en mouvement pour regarder sa stabilité et son équilibre. La posturologie, on nous en parle peu à nous coureurs et pourtant c’est une clé pour la guérison et la prise en charge de nombreuses traumatologies liées à notre discipline.

Pour qui ?

Pour tous les sportifs, et notamment les coureurs à pied. En effet, si on prend en compte les chocs répétitifs et les charges importantes que le squelette supporte pendant un effort de longue durée, on peut aisément comprendre l’impact qu’une mauvaise posture peut avoir sur le squelette et l’appareil musculo-tendineux : contractures, tendinites, douleur lombaires, etc.

Personnellement, c’est en comprenant mes problèmes de postures, avec un décalage important entre la hanche côté gauche et l’épaule droite avancée (!!) que j’ai pu commencer à traiter ma triple contracture…et oui.

A priori, tant qu’on a pas de certitude sur la bonne position de son corps dans l’espace, il est utile de consulter pour éventuellement corriger la position avant que les blessures n’apparaissent : c’est une approche préventive.

Quel intérêt ?

Comme je viens de l’expliquer, la posturologie peut avoir un intérêt en préventif pour éviter de se blesser et aussi pour apprendre des choses utiles sur la position de son corps…ce qui a une incidence sur la qualité de la foulée, son efficacité. En cas de blessure, il peut être utile de s’y intéresser car la guérison peut être liée à un besoin de correction de la posture.

Comment y recourir ?

D’abord, il faut voir un spécialiste, de nombreux podologues du sport connaissent bien cette discipline, c’est mon cas puisque c’est mon podologue qui a trouvé l’origine de mes blessures à répétitions.

1) il a d’abord réalisé un diagnostic de ma posture en statique : posture verticale et position des pieds au sol avec analyse de l’empreinte de la voûte plantaire;

2) la correction par des semelles c’est imposée. je suis donc allé demander une ordonnance à mon médecin traitant afin de bénéficier de la prise en charge par la sécurité sociale (prescription de semelles orthopédique). Bénéficier d’une prescription, dès lors qu’elle est médicalement justifiée est essentiel car une paire de semelles de correction coûte entre 120 à 150 € en moyenne. Elles comportent une garantie dont la durée est variable mais qui permet en cas de problème de les remplacer sans frais supplémentaires – attention, les semmelles s’entretiennent et se lavent régulièrement puisqu’elles viennent remplacer dans les chaussures la semelle de propreté !

3) après 2 à 3 semaines de reprise de l’entraînement avec vos nouvelles semelles, un point de contrôle permet de partager vos sensations et éventuellement d’apporter les corrections complémentaires qui s’imposent. Dans mon cas, cela à permis de faire disparaître les douleurs récurrentes au mollet.

Voilà, désormais, vous ne savez pas tout de la posturologie (comme moi d’ailleurs !), mais en tout cas, vous en savez assez pour connaître sa place importante dans la préparation physique du coureur de fond.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s