On est bien peu de choses…

Ce matin, je me suis réveillé tôt, comme d’habitude, et avec la ferme intention non pas d’aller courir mais d’aller travailler car en ce moment, les dossiers ne manquent pas. Alors évidemment, je culpabilise : se lever si tôt et ne pas aller courir un peu ? même un tout petit footing de 45 mn ???

Bah, me v’là parti et pour me consoler je me suis acheté le dernier UFO qui comme on pouvait s’y attendre, nous livre encore ce mois-ci un très bon dossier sur le temps.

Le Temps. Et surtout le temps et ce que nous en faisons car on nous parle tout le temps de la façon de l’organiser mais pas trop de ce qu’il représente et comment , au lieu de lutter contre lui (en vain), on peut l’apprivoiser et être en harmonie avec lui (@bipedy « ça c’est très Chirunning non ?).

Mais le temps, c’est aussi ce truc truc traître qui un matin, un soir s’arrête brutalement pour toi sans trop que tu l’ai vu arriver :

Tiens, comme par exemple ce type que j’ai croisé ce matin comme je le fais d’ailleurs depuis deux ans. Il est là, avec son gobelet, à la sortie du Métro Miromesnil et me souhaite « une bonne journée M’sieur » qu’il vente, qu’il pleuve. Je me souviens, je l’ai connu sans barbe. Il en a une aujourd’hui qui le rend méconnaissable, comme les kilos qu’il a pris. Ce type, quand j’ai le courage de croiser son regard (c’est à dire quand je regarde pas mes pieds…), ce n’est son visage mais le miroir de mes peurs que je vois. On est bien peu de choses.

Tiens encore, c’est comme cette nana que j’ai essayé coaché l’an dernier pour le MdP. Un échec pour mes débuts de coach (sic) mais une grande réussite pour elle : 3h50 pour son premier marathon sans entraînement. Cette femme là est forcément très forte. On lui a diagnostiqué des cellules d’origine…assez mauvaise il y quelques semaines. Je ne m’étendrais pas…

On peut tous se plier en quatre et même plus pour gérer notre passion et la rendre compatible en douceur avec notre vie affective, sociale, professionnelle. On peut aussi planifier, rationaliser notre calendrier et notre vie. On peut faire tout ça et même plus. Mais on ne peut pas contrôler le Temps, du moins pas celui qui nous est imparti. Je trouve cela injuste.

Alors, je me force à penser que le temps me rend aussi plus fort, qu’il m’aide un peu à prendre le recul qui me permettra peut-être à moi aussi de lui faire face si d’aventure…je me dis aussi que la nana qui a fait 3h50 et très forte et donc suffisamment pour faire face, elle aussi.

Je me dis enfin qu’on est vraiment très peu de choses et que courir oui, mais courons surtout pour le plaisir et pas après le Temps. Il nous rattrapera bien assez tôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s