Le sacro-saint plan d’entraînement…

Il fait souvent couler beaucoup d’encre dans la presse spécialisé, parfois débat sur le web mais il est rarement contesté. Normal, le plan d’entraînement « tu l’aimes ou tu l’évites ! » car si tu décides de l’adopter, c’est pour le suivre. Avec plus ou moins d’écarts…

Et c’est bien là que la différence se fait entre nous car soyons honnêtes, il est difficile de suivre un plan de préparation à la lettre sans en déroger, ne serait-ce que sur une seule séance. la vie du coureur amateur n’a rien d’un long fleuve tranquille, il jongle en permanence avec son job, sa famille, ses amis,…ses blessures ! Le plan en prend assurément un coup mais ce qui compte, c’est de bien le vivre et de pas culpabiliser (et c’est pas lexel qui nous dira le contraire !).

En la matière, j’ai du chemin à faire car je culpabilise au moindre écart mais j’essaie de m’améliorer et du coup, je vis bien mieux mon tout nouveau plan de préparation pour le Trail du Verdon (13 juin 2010).

Hier par exemple, je me suis enfilé une séance de 50 mn de côtes dans la forêt avec Eliott (mon Terrier) sur un terrain peu élevé, mais très vallonné et c’était top mais aujourd’hui, j’ai complètement foiré ma séance de fractionné court 12 x 60/60s car j’ai chaussé mes Newton (en test pour la 3ème sortie) et ça a été une vraie cata…Je ne me sens pas bien dedans et cela n’a rien à voir avec la chaussure : elle manque d’amorti et de renfort de la voûte plantaire pour moi. Après 7 Km, j’ai commencé à ressentir une douleur sous le pied et heureusement, j’étais avec ma femme, elle à vélo (les sorties « 1 vélo pour deux, c’est fun !!) donc, plutôt que d’arrêter, on a commencé à alterner le pédalage pour le retour jusqu’à la location (suis en congés aux Portes en Ré) en traversant les marais salants. Sympa mais le porte-bagage n’est pas ce que je préfère.

Typiquement, le plan n’a pas été respecté mais d’un autre côté, j’ai pu finir la séance convenablement, donc je reste satisfait.

C’est quand même dingue de se mettre la pression pour un plan et pourtant, j’ai d’autres potes qui ne jurent que par lui : à croire qu’en sortir condamne à la contre-perf’ ! Cela va au delà de la rigueur, c’est du domaine du sacré.

Oui, le Plan d’entraînement est un peu comme un guide sacré et la recherche de la performance notre quête du graal…

Publicités

Un commentaire sur “Le sacro-saint plan d’entraînement…

Ajouter un commentaire

  1. « à croire qu’en sortir condamne à la contre-perf’ ! »
    c’est bien la le soucis, en tout cas le mien.

    Je me met tellement de stress a vouloir les suivre à la lettre que finalement je foire tout.

    D’après Fred de wanarun, dont la prose n’a d’égale que le talent a courir vite, pour les newton il faut changer de foulée pour que ce soit efficace.

    Eliott sera au verdon ?

    Bonne prepa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :