15 KM du Perreux…un petit pour la route

J’espère que mes amis du Team Taillefer ne m’en tiendront pas rigueur mais j’ai fait une petite infidélité aux sentiers de grande randonnée pour aller humer l’odeur de l’asphalte.

J’avais prévu de reprendre du seuil long car je manque singulièrement de séances spécifiques actuellement et même s’il n’y a pas urgence, le marathon des Templiers approche et je veux « envoyer » lorsque j’y serai. Donc, me voici engagé ce matin sur un 15 bornes sentant bon le bitûme du 94 :

Départ tranquille à 10h00 à 4 mn au kilo, je suis bien et le rythme me semble confortable. Je n’ai pas forcément envie de faire mal et en plus, ma fesse droite me tiraille (et ouais, ma fesse), ce qui m’a valu d’improviser un petit bandage avant le départ (magnifique !).

2, et 3, 4…les kilos passent et moi je suis en 21 mn au kilomètre 5. Pas quoi avoir sa photo dans le journal mais la paix avec mes fesses. Pourtant tout bascule à l’approche du 6ème car le ravitaillement est en panique et je n’arrive pas a attraper un verre d’eau, je me retourne et là « vlan », j’envoie voler un type qui arrivait derrière moi. Il plonge sur le sol et se fait mal ; moi, je repars (ouais, vous avez bien lu, je repars comme un sal « c.. ») mais au bout de 20 mètres, je m’arrête et je fais demi-tour : je peux quand même pas tracé ma route alors que je viens d’éjecter, même involontairemlent un coureur !! je le ramasse, il a mal mais me dit qu’il repart et moi, je fonce machine arrière toute pour reprendre 2 gobelets d’eau sous le regard médusé de quelques bénévoles qui me voient revenir. C’est reparti mon kiki, je remonte la côte (j’avais oublié ce détail) et le rattrape pour lui donner un verre « merci / pas quoi / désolé / bonne course ! » et me voilà reparti toute voile devant. A ce moment très précis de la course, vous me croirez si voulez mais j’ai cru sentir le sapin des montagnes, celui des courses natures où j’ai changé de mentalité cette année pour apprendre à regarder autour de moi…MERCI A MES POTES DU TRAIL POUR LA LECON ! Par ce qu’il faut pas s’imaginer, il y encore deux ans, je serai reparti sans me poser de questions pour protéger mon chrono…

Ce sur point, je me dis que j’ai parcouru un chemin sans doute plus long que celui des sentiers que j’ai écumés avec mes jambes…

Bon, c’est pas le tout mais arrivé au 10ème kilo (42 mn), j’ai un petit coup de bambou et là je réalise que je n’ai fais QUE 10 kilomètres ! Rigolade, en quelques mètres, je reprend ma respiration et ça repart au rythme où je me sens bien, je ne force pas puisque cette course n’est pas un RDV mais juste une bonne sortie : à l’arrivée, le chrono affiche 63 mn. J’ai fait le job !

Le bandage à la fesse aussi, et en plus, je me suis dit qu’avais fait un geste ; enfin non, juste un truc normal dans pareil situation 🙂

Promis, si j’ai 10 commentaires sur ce post, je publie une photo de ma fesse droite avec le bandage !

Publicités

15 réflexions au sujet de « 15 KM du Perreux…un petit pour la route »

  1. Tu as raison; ça fait vraiment du bien de courir sur route aussi: pas besoin de se concentrer sur les appuis pour nos chevilles et puis c’est sympa d’aller vite. Chapeau d’avoir tenu un petit 15km/h sur cette course avec des côtes!
    Hier, on envoyé 1200 positif avec l’ami ricoré
    Schuss!

  2. Fabrice, bravo pour « la mentalité du Traileur » ! J’ai tremblé quand j’ai lu que tu repartais au taquet … et puis tu reviens sur tes pas c’est encore plus « fairplay » que de relever le mec à l’arraché ! Au final tu sors un chrono de fou 1h03 c’est carrément bon non ?? !!!

    Pour la photo les 10commentaires tu les auras en 1/2 journée !!! Je vais appeler mes potes pour lâcher une p’tit’ com.

  3. Ping : Le Slam du Traileur by RunOnLine | Blog de l'Ami Ricoré

  4. et je pose le 9em commentaire, muhahahah

    ha la mentalité change, tu lache un peu le chrono (même si passer en 42 au 10, sur un 15 me fait tout simplement rêver )

    Et tu sait cette odeur de sapin, c’est tout simplement l’appel du trail, qui te dit de lacher ce bon vieux bitume, pour les montagnes.

    En tout cas bravo pour le chrono, récupère bien

  5. Bon, voilà ce qui arrive quand on n’expose pas clairement les règles du concours…bien joué Tommies.
    Un peu de patience et j’afficherai la bête ce week end…vendredi soir.

  6. Et de 8, et une fille en plus ^^
    Sans dec’, j’espère que cet état d’esprit ne se retrouve pas que dans les montagnes car je suis mal avec ma saison parisienne…
    En tout cas toute la bande du Taillefer Team, vous me donnez bien envie de diversifier mes sentiers.

    • @runningtkh : si les filles s’y mettent aussi…mais j’assumerai comme promis vendredi soir. Pour l’esprit, je parlais surtout de moi, et de la façon dont je coure désormais, plus ouvert et surtout avec du recul par rapport au chrono final. Si le TTT donne envie, c’est tant mieux, quand il n’y aura plus de place dans les montagnes, on redescendra sur la plaine 🙂

  7. Ping : News du TTTrail (semaine 35 et 36) | Taillefer Trail Team

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s