Massacre à la tronçonneuse…

Ce soir, j’ai décidé de faire une sortie nocturne dans la forêt de Bondy (93), il est 23h30 lorsque je rentre dans le parc. Il fait extrêmement sombre et il y a un épais brouillard, à tel point que je n’y vois presque rien.

Mon chien ne semblait pas motivé pour fois, je suis donc parti seul.

J’ai déjà parcouru 10 km lorsque je j’entends un bruit sur le côté gauche, dans les ronces…je ralentis pour écouter mais mon attention se détourne du sol et je trébuche sur une racine. Me voici au sol, les mains pleines de boue : « quelle galère » !

Je repars alors pour 500m lorsqu’à nouveau, le même bruit se fait entendre mais derrière moi cette fois ; je me retourne rien. Je repars plus vite, mon rythme cardiaque s’accélère sensiblement et je commence à être un peu tendu car le bruit devient de plus en plus persistant, comme des pas lourds…

Soudain, je me retrouve face à une pancarte qui m’interdit de poursuivre ma route, je dois rebrousser chemin mais au moment où je m’apprête à le faire, j’aperçois à une vingtaine de mettre une ombre dans le brouillard. J’augmente la puissance de ma Petzl et là, stupeur, c’est un type en veste de chasseur…avec un truc assez gros dans les mains.

« Vous cherchez quelque chose ? » …mais le type ne me répond pas, il avance vers moi alors que je ne peux reculer. « Je vous ai parlé ! Vous voulez quoi ?! ».  La mine du type est patibulaire, presqu’un air débile mais qui ne m’est pas totalement inconnu…(non, ce n’est pas mon reflet que je vois !!).

Je décide de foncer sur le côté droit pour passer et ça marche, je pars aussi vite que possible, mon Garmin affiche 18 puis 20 km/h mais le type est derrière et j’entends un bruit de moteur…comme une tronçonneuse !! Ce type me course avec une tronçonneuse ! Je suis à bloc mais je commence à être essoufflé alors que derrière plus rien…Je m’arrête, pensant que le fou a fini pas lâcher prise mais je repars illico car on ne sait jamais et justement, en me retournant, je sens une main sur mon épaule qui me retient ; elle me fait tomber au sol, mes mains s’agrippent, le type me tire pas les pieds lorsque…il m’arrache mes Ravenous et recule alors pour relancer sa tronçonneuse !

« ça va pas pauv’ malade ! »…devant moi, j’assiste impuissant au tronçonnage de mes Ravenous Columbia. Le type s’arrête comme satisfait puis il baisse sa capuche et me regarde dans les yeux : c’est mon podologue !

« La prochaine fois que je vous demande de m’apporter vos running à la visite de contrôle, vous y penserez ?! N’empêche que vous avez raison, elles sont vraiment top vos chaussures de trail… Vous pourriez pas m’en avoir une paire🙂

Je sursaute et je me réveille dans mon lit, il est 6h00, nous sommes samedi matin. J’ai rendez-vous aujourd’hui avec mon podologue pour un contrôle des semelles de correction. Je vais peut-être lui amener mes Ravenous…

14 thoughts on “Massacre à la tronçonneuse…

  1. Bien vu !! On se laisse prendre au jeu de ton récit.
    C’est bien ficelé et crédible…jusqu’à l’arrivée de la tronçonneuse!🙂
    Mais sortir à 23h30, il faut deja être motivé!!
    C’est deja assez flippant en début de soirée..
    Tu vas réellement l’amener au podologue ta demi Ravenous?

  2. 20 km/h avec une tronçonneuse dans les mains, faut oser quand même ! Surtout qu’à mon avis, elle n’était pas en panne sèche d’essence🙂

    Sur la photo, on observe 3 petits points noirs dans la semelle jaune à hauteur de l’avant du pied, ils servent à quoi ?

    1. @eric : ouais, je sais, j’ai hésité par ce que 20 km/h dns un rêve, c’est pas crédible, surtout les chauchemards, en général, t’avance à 4 km/h et tu rames !!!!

  3. Ca craint vraiment le 93!
    Au moins de l’autre coté de Paris c’est plus tranquille. Juste quelques flamand rose, des rats et des lapins.
    Reste à savoir qui de celui qui court de nuit en forêt est le plus crétin…

  4. @tous : victoire, j’avais raison, les points noirs sont des rainures fisant à faciliter la flexion du pied ! je suis fort…bon, Doune aussi quand même car c’est lui qui les a vu.

    @team Columbia : non, je promets que je ne bois que de l’eau pure…à l’entraînement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s