La Communauté.

Le road-runner, le traileur, le compétiteur…parfois une synthèse de tout cela à la fois, est un sportif. Et en tant que tel, on le regarde et on l’imagine fréquemment comme quelqu’un d’équilibré dans son hygiène de vie, de plutôt solide sur le plan de la santé : bref, on le prend pour une sorte de modèle.

Il n’en est rien et tous autant que nous sommes, coureurs amateurs, confirmés, élites, nous connaissons autant de moments de joie que de doute. Nous les traversons selon notre tempérament :bien, parfois moins bien. Un sportif et plus particulièrement un passionné, c’est fragile.

Tenez par exemple, moi, j’ai un pote actuellement, il traverse une de ces sales périodes. Tout part en vrille : pas assez de sorties, puis quand il y en a, elles ne sont pas assez bonnes, il ne sent pas les sensations (et sans elles, on est peu de choses…)…il commence à parler et vu comme il parle, il doit tourner en rond.

Il pense à prendre un coach. Ah, voilà une intention qui mérite un peu qu’on s’y arrête.

Un Coach, d’abord, c’est multiforme : y’a le coach du club, plus connu sous le nom d’entraîneur. Il est fait de chair et d’os, on le voit régulièrement, une belle autorité, de l’écoute aussi et un sens de la psychologie qui font que dès que ça ne tourne pas rond, il est là, il le sent et nous aide à remonter la pente. Lorsque j’étais plus jeune, j’ai eu un entraîneur : c’était bien, je ne l’ai pas oublié.

Aujourd’hui,  il y a aussi le « co@ch », dans sa forme plus virtuelle car on le voit un peu, parfois pas du tout mais il fait des plans, donne des conseils…une forme différente, également qualitative pour peu que chacun puisse y trouver son compte, en fonction de ses besoins.

Mais NOS BESOINS justement, c’est quoi, quand ça ne va pas ?!

Moi, je pense que dans ces périodes difficiles, nous avons besoins de parler, de trouver de l’écoute et d’être ramené un peu de bon sens, retrouver quelques repères : et ça pour moi, c’est le job de la Communauté. J’y mets un « C » car elle a un vrai rôle dans ces moments là car c’est peut-être le dernier rempart, quand on est seul, avant la dégringolade. Or, vous savez comme moi qu’à descendre trop bas dans le moral, on finit parfois par remonter très difficilement…

La Communauté, c’est celle où on partage et surtout où on dépasse le stade du bavardage digital pour se rencontrer, partager la pasta…un pote italien dirait que c’est un peu comme une seconde « familia ». La Runnosphère, le Taillefer Trail Team sont de cette veine là.

Pour quoi je dis cela ? Et bien par ce qu’à avoir formé une Communauté, cela suppose aussi que désormais chacun de nous y participe, soit attentif aux autres et réagisse lorsqu’un truc ne va pas chez l’un de nous – Etre présent dans les bons moments comme dans les moins bons : c’est à cette condition qu’on pourra vraiment parler de communauté et ça, croyez, si vous le voulez, ça vaut bien un co@ch…

Publicités

9 commentaires

  1. Très bon questionnement. J’ai un coach depuis 3 ans. La grande différence, c’est que je vais offrir une performance lors d’une compétition et non en entraînement. Avant le coach, j’avais besoin de me rassurer dans mes entraînements et j’effectuais des tests, qui me mettaient à plat plus souvent qu’autrement. Avec le coach, j’atteint le summum le moment voulu. C’est si simple.

  2. J’adore! D’autant qu’on parle souvent du running comme un sport solitaire. Mais finalement, on est une équipe, on se soutien, on se donne des tiyaux, on s’informe, on s’encourage, on se co@ch… Et le running devient un état d’esprit.

  3. Tu vas dire que je prêche pour ma paroisse, ce qui est vrai, donc libre à toi de supprimer ce commentaire s’il te dérange, mais j’ai vraiment l’impression qu’on a aussi une belle communauté sur EspritRunning ! Les gens se rencontrent (http://www.espritrunning.com/chroniques-de-runners/sortie-entres-membres-la-suite.html) se soutiennent dans les moments difficiles (http://www.espritrunning.com/questions-reponses/26597/la-guigne.html), etc. Un peu tout ce que tu décris 😉 Et ça donne plus de 2000 participations tous les mois, d’un peu partout en France !

    Bon courage à tous les runners, dans les bons et les mauvais moments, et bon courage à ton ami pour retrouver ses sensations !

    • Je ne supprime que ce qui manque de respect au lecteur. Ca fait quelques temps que je ne viens plus sur la plateforme…on peut pas être partout mais je me souviens d’échanges très bons en effet. Au plaisir !

  4. Tout à fait d’accord avec toi. La communauté c’est important !!

    Peu importe la communauté, l’essentiel étant de savoir que l’on sy’ sent bien et que l’on peut y partager ses joies comme ses doutes sans crainte d’être jugé.
    La communauté est là pour nous épauler.
    Le coach selon moi est plus là pour nous aider à atteindre nos obectifs !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s