10 heures, pas une de plus, pas une de moins…

4 fois par semaine, 16 fois par mois…

10h00 par semaine, 40h00 par mois…80h00 de temps libre depuis le 6 mars dernier : qu’est-je fait de tout ce temps ?

Il y a bientôt deux mois, lorsque j’ai annoncé ma blessure à l’ischio-jambier gauche, j’ai reçu pas mal de commentaires et d’encouragements de votre part 🙂 : « prend du temps pour toi et ta famille », « fais-toi plaisir »…et bien justement, c’est ce que j’ai fait enfin je croyais car comme je suis un peu obsessionnel, j’ai pris soin de noter ce que je faisais de tout ce temps libéré. Bilan très personnel :

D’abord, il faut repartir des 10h00 par semaine réparties en 4 sorties : deux se déroulent en semaine soit entre 6h00 et 8h00, soit en soirée après 21h00 ; deux sorties le week-end, samedi et dimanche matin.

Vous pouvez déjà deviner que s’il n’y a pas des bascules qui s’opèrent, la convalescence laisse finalement peu de temps à utiliser car je n’envisage pas encore de réveiller les enfants à 8h00 le samedi matin pour jouer au Monopoly ou aller voir une expo à 21h00 (quoi que…) ! Il y aurait bien un peu de jardinage et de travaux dans le jardin à réaliser mais j’aime mes voisins et je ne vais tout de même pas les déranger  le week-end !!!

Bref, sur le temps libéré de la semaine, c’est le boulot qui en profite car j’arrive tous les jours à 7h30 et du coup je travail plus ;-(

Cela ne me permet pas forcément de rentrer plus tôt mais je m’y force et cela me permet d’être un peu plus présent et de jouer un peu avec les enfants…Est-ce vraiment significatif ?

Le temps libéré du week-end ? Et bien d’ordinaire je pars courir et ma femme reste avec les enfants puis part à son tour (relais en équipe !) ou alors on part ensemble mais pas plus d’une heure car je n’aime pas l’idée de laisser les kikis seuls à la maison. Actuellement, et bien je dors et je reste à la maison alors que Marie, elle, part s’entraîner…c’est bien mais ça fait bizarre de savoir qu’elle part courir et marcher alors que je suis encore sous la couette. N’y voyez aucun sous-entendu de ma part mais l’estime trinque dur chaque week-end – pour moi, dormir au delà de 8h00, c’est juste un truc inconcevable.

Vous voyez, ça semblait alléchant sur le papier il y a quelques semaines mais à y regarder de prêt, dans la vraie vie, c’est pas aussi net hein ??? et c’est justement pour cela que c’est difficile, s’il y avait un même temps équivalent aussi réglé dans mon agenda pour les loisirs (cinés, expos, etc.) et le temps en famille que pour le running, ce serait sans doute top mais visiblement, toute ma vie quotidienne n’est pas réglée ainsi et aussi bien.

L’absence d’entraînement a littéralement « foutu » en l’air la seule chose qui me permet de faire tenir tout cela en équilibre : ma petite organisation. En temps normal, je ne m’en rend pas compte et j’avance mais à l’arrêt, j’observe, je constate et je n’aime pas ce que je comprends. La course régit et conditionne donc tout  ?!

Ben voilà, vous souhaitiez un bilan, il est là. Je le dépose ici et j’attends. Patience on a dit.

Je vous parlerai demain de la rééducation et de ses exercices.

Publicités

12 commentaires

  1. Ha! encore une fois pour avoir traversé quasi la même épreuve que toi en même temps que toi, comme je te comprends…

    J’ai même poussé la reflection un peu plus loin, tant la course a pied est encrée dans mon mode de vie, et si un jour je ne pouvait plus courir pour de bon ? comment ça se passerais ? j’ai peu à peu repris l’entrainement et je n’y pense plus trop, mais ça me fait quand même un peu peur de voir l’importance qu’a prit ce sport dans mon équilibre.

    Quoiqu’il en soit prend ton mal en patience, je sais que c’est dur mais essai de pas trop de focaliser sur le pb, fait un max de vélo si tu peut (le bénéfice sur la cap est assez impressionnant). Tkt ta blessure n’est définitive, plus vite que tu le crois tu pourra prendre ta revanche et lui faire un gros FU… sur une ligne d’arrivée après quelques 10aines de Km et pas mal de D+.
    Reste POSITIF !!!

  2. et ton objectif de l’année deviendra le Verbier… et cette idée me plait 😀

    Mais tu as raison, on organise tous plus ou moins notre vie autour de nos passions et non pas autour de notre boulot ou de notre famille… est-ce un mal de vivre pour soi et non pour les autres ? j’en doute fortement !

    • @Doune : c’est pas ce que je veux dire damien. La famille, tu sais qu’elle suit ce que je fais, elle coure avec moi : tout le monde y passe, enfants, ma femme et même le chien !!
      Le problème c’est plus mon équilibre perso, je gère le stress et la pression du boulot grâce à la course ; je suis détendu à la maison grâce à la course…en fait, je me rends compte que sans l’entraînement, je gère mal beaucoup de choses périphériques, du boulot à mes rapports humains. C’est un problème difficile à régler, il va au delà du fait de louper des courses…

      • ahhh ben j’avais mal compris alors ! 😦

        Faudra que tu m’expliques plus en détails à l’occasion…

      • @Doune : t’es prêt à passer un week-end avec moi ??? Car mon dossier, je le crains, est assez lourd….
        Et me répond pas au Verbier encore une fois !

  3. Je suis blessé présentement. La seule activité qui ne donne aucun impact sur mon molet et que j’aime pratiquer est la natation vu mon passé en triathlon. Je pense que je deviendrais fou si je ne pouvais faire aucune activité physique. Bonne chance !

  4. Comme le dit Lexel, mieux vaux ne pas penser qu’un jour on ne puisse plus courir…Moi par exemple, le Vélo ne me procure pas du tout les même sensations..
    Bon courage et dans l’Oisans tu seras !!

    • « Moi par exemple, le Vélo ne me procure pas du tout les même sensations.. »
      il faut pédaler longtemps, longtemps, très/trop longtemps pour avoir le debut du 1/4 des sensations du running, m’enfin c’est quand meme mieux que rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s