Qui l’eu cru ?! J’annonçais il y a peu un retour aux sources, une redécouverte de la préparation physique naturelle, l’adoption de méthodes simples et avérées pour me refaire un physique en béton et surtout, l’abandon des conduites à risque.

Ben oui mais voilà, entre temps, j’ai découvert qu’il n’y avait pas de mal, mais alors vraiment aucun, à se faire du bien !  C’est dingue ce qu’on faire avec quelques bouts de plastiques et un peu de fil, pourvu qu’on sache bien comment s’y prendre…

Du coup, plusieurs fois par semaine, je me fais des soirées SM et croyez-moi, elles sont plutôt du genre électriques ! 

D’ordinaire, je ne suis pas spécialement « branché » comme garçon mais je fais quand même attention à toujours rester dans le coup et c’est pour ça qu’il fallait que j’essaie et comme cela, je me suis dit « tu mourras moins bête » dixit Marion Montaigne (j’adore !!!)…

Les premières soirées, c’était un peu rude pour moi car mes fessiers n’étaient pas habitués, mes cuisses résistaient un peu mieux…mais je trouvais que ça chatouillait un peu tout de même.

Avec le temps, j’ai trouvé les bonnes positions et depuis, alors là, c’est du grand bonheur (mais vous n’êtes pas obligé de me croire).

Hier, après une séance assez difficile (30 min footing + 8 x 30/30s +6 x20/20s + 6×20/20s entre 15 et 16 km, je suis rentré avec les jambes un peu endolories, mes ischios tiraient un peu – rassurez-vous, j’y suis allé tranquille mais forcément, ce sont les premières séances comme ça et elles vont faire un peu mal (du moment que ce n’est pas douloureux !). En rentrant, je suis installé confortablement sur mon fauteuil et je me suis branché les électrodes Compex  au niveau des ischios pour 24 min de récupération active. J’ai de très bonnes impressions depuis que je teste la stimulation musculaire (SM) par impulsions électriques et ses séances m’apportent un vrai confort.

A raison de 3 fois par semaine, le soir, je me branche au niveau des ischios et des fessiers (pas simultanément) et pour l’heure, je n’ai pas ressenti les courbatures habituelles de la reprise alors que pourtant, je fais une reprise totale depuis décembre ! Bien entendu, je fais aussi des étirements ciblés sur les « zones à risque » et j’observe 48 heures entre chaque entraînement.

Je poursuis encore un mois le test du Compex Energy pour aller jusqu’au Trail du Mont Ventoux.

Et puis de vous à moi, les soirées SM, j’y ai pris goût ;-)