Vous fractionnez jusqu’à – combien ?!

Voici la question que je me pose (parmi d’autres) depuis avant-hier soir car j’ai essayé de réaliser une séance de fractionné court confectionnée par Eric Lacroix (ici) pour la prépa de la Gapen’cimes et j’ai eu toutes les peines du monde à la terminer…voire à la commencer.

Il faisait – 5° et je devais enchainer, après 40 min de footing 6 x 30/30s, puis 8 x 20/20s et encore 8 x 20/20s. La séance a été un enfer car je sentais à peu prêt mes jambes, très peu mes pieds et les mains,  je n’en parle pas !

Le froid devrait durer encore plusieurs jours et je me demandais s’il était raisonnable de poursuivre ce type de séances, à des températures si basses. Quel bénéfice peut-on en tirer sachant qu’on y laisse pas mal d’énergie ?

Même avec un solide petit-déjeuner et du ravitaillement, le froid single les membres et rend difficilement perceptible les sensations de douleur, de fatigue à l’effort : et vous, comment gérez-vous l’entraînement actuellement ?

Publicités

11 commentaires sur “Vous fractionnez jusqu’à – combien ?!

Ajouter un commentaire

  1. Je suis de Québec et je cours depuis 1979, donc des hivers d’entraînement au froid, j’en ai faits et j’en fais encore. Dans les années 80 et 90, je faisais mes fractionnés sur une piste intérieure de 200 mètres car je faisais partie d’un club. À partir des années 2000, je me suis entrainé seul et je n’ai pas fait de fractionnés l’hiver sauf depuis l’année dernière où j’ai recommencé à en faire une fois par semaine. La recette est simple. Il faut s’habiller pour ne pas geler ( tuque, gants, collants, coupe-vent avec le nombre suffisant de couches à l’intérieur qui gardent la chaleur et qui respirent ) C’est préférable d’avoir plus chaud que froid. Tu peux prévoir une ceinture d’hydratation si tu cours plus d’une heure 30. Par la suite, après un bon réchauffement, tu enchaînes tes fractionnés tout en contrôle. C’est sûr que tu vas être un peu moins rapide compte tenu de l’habillement mais ça va être aussi efficace au niveau cardio-vasculaire. Enfin, si la surface est instable à cause de la neige et de la glace, tu peux enfiler les yaktrax pour faire tes intervalles. Ça fonctionne très bien, je les ai utilisées plusieurs fois cet hiver, même pour des entraînements en qualité. La clé: avoir le contrôle de tous les éléments et de nos sensations naturellement. Bons fractionnés d’hiver !

    1. @François: merci François, lever le pied, de toutes les façons, je n’ai pas le choix mais là, je vais aussi comme le suggère Agnès allonger un peu et avec une bonne protection, ça devrait aller. Contrôle, contrôle…c’est bien de cela dont il s’agit.

  2. re ;)… perso, (même valide), je ne fais pas ce type de séance avec ce temps là. Je fais du frac, mais plus long… tu te crames les poumons et en plus ça risque de lâcher musculairement … voilou 😉

  3. ben j’ai rien changé. A part le nombre d’épaisseurs (y compris sur ma gourde!) et une bonne paire de gant d’hiver de vélo.
    il faisait -7 mercredi matin pour 1h30 dont 4×8′ à 85%. ça réchauffe…

    2x8x45/30 ce midi. Bon il faisait presque chaud mais c’est bien aussi de pas suer des litres…
    Si tu crains les claquages tu peux faire quelques courtes lignes droites en accélération progressive.

    Le froid c’est dans la tête. Alors tu mets un bonnet et tu sors 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :