Antoine chez Agnès : dernière Veillée du Bois pour la saison

Une chance énorme où faut-il simplement croire que le ciel avait décidé lui aussi dérouler son tapis rouge à Antoine Guillon hier soir ? Toujours est-il que la météo étant au rendez-vous, la dernière Veillée de la saison 2012 s’achève en apothéose, avec un footing, des tests et une discussion vraiment géniale avec l’un des meilleurs traileurs Français (Team Lafuma).

Antoine Guillon

Je suis arrivé à la Veillée avec un a priori fort : « Antoine est un type sympa et très accessible » Et j’avais raison. Antoine est un athlète d’une grande humilité qui s’est mélangé au groupe au point de ne plus savoir par moment où il était pendant le footing ; je l’ai trouvé drôle, extrêmement attentif à la moindre question…mais dites-moi, ils sont tous comme ça chez Lafuma ? J’ai eu la chance en 2011 de prendre mon petit- déjeuner avec les copains du TTT aux côtés de Renaud Rouanet à Verbier et déjà, j’avais eu le contact très facile et vraiment sympa (faut dire que j’ai suivi Renaud une grande partie de la course en tant que suporter après !). Avec Antoine, nous avons parlé d’alimentation pré et post compétition, de l’hydratation en dehors des repas, du petit-déjeuner. Un point sur l’entraînement à également été développé sur le travail de renforcement musculaire des quadris et ischios jambiers, sur le rôle du croisé (vélo), la qualité versus quantité des séances, etc.

Morceaux choisis :

En alternative aux pâtes entre j-10 et j-4, consommer une portion de riz avec des légumes secs car les légumes vont favoriser la bonne assimilation du glycogène dans l’organisme. A la veille de la compétition, doucement sur les pâtes pour ne pas encombrer l’estomac ;

Boire régulièrement de l’eau en dehors des repas et peu pendant car l’eau dilue les sucs gastriques dans l’estomac et peu ralentir la digestion et l’assimilation des nutriments ;

Sur les ravitos de course, Antoine consomme de l’eau et aussi parfois du Coca, toujours 1/3 coupé avec 2/3 d’eau. Comme moi, je coupe toujours mon p’tit sky d’après compèt’ avec 2/3 de Coca 😉

 Préparation :

L’utilité du travail de la « chaise » pour palier le manque de dév + à Paris à été évoqué mais Antoine nous a également fait remarquer qu’une bonne côte de 50 à 100 m répétée plusieurs fois en circuit peut très bien faire le job. Et ça, on en a ici donc, il faut peut-être qu’on arrête de se plaindre tout le temps qu’on ne peut pas faire ceci car on n’a pas cela …

Antoine a repéré les escalators Parisiens et se demandait s’ils étaient ouverts le soir car « En sens inverse, ça devrait être vraiment sympa ! » ;

L’entraînement croisé est utilisé comme complément, pour développer le foncier en évitant de répéter trop de sorties longues et fatigantes ;

Bref…fallait être à la Veillée hier soir !

Au niveau test, j’ai chaussé des Lafuma Sky Race II, le modèle le plus accessible de la marque : pas trop léger et moins rigide et protégé que la Moon Race.

J’ai trouvé malgré tout le chausson assez proche de la Speed Race qui est le modèle (léger) compétition de la gamme. Le chausson est un peu sec (pas très moelleux) mais cela ne me dérange pas car je destine ces deux modèles à du trail court ou moyen. Sur le terrain de Vincennes, la chaussure n’a pas été très rudement menée donc, elle était forcément bien mais j’ai pu apprécier dans les passages boueux sa bonne qualité d’accroche. Sans doute que la semelle Vibram y est pour quelque chose !

On retrouve sur la Sky Race un laçage très efficace. Comme d’habitude avec Lafuma, le matos est bon, bien pensé, sans trop d’originalité mais c’est efficace et c’est quand ça le plus important.

Par contre, la marque présentera au salon UTMB une tenue ultra légère coupe-vent/pantalon très innovante : veste 160 gr imperméable, alliant membrane isolante et de l’élasthanne pour une texture vraiment surprenante – pas de photo, circulez, fallait venir hier je vous l’avais dit !

L’hydratation en toute simplicité, c’est pas du bidon !

J’ai pu courir avec un bidon simplehydration, bien calé sur ma fesse gauche, et j’ai été conquis. C’est simple, facile et pratique. Rien d’autre à dire si ce n’est son prix, 15 €, qui devrait baisser un peu lorsque la production, actuellement aux US, pourra se faire en France.

Bon, paraît que le produit est d’autant plus agréable qu’on a un « c.. » de brésilienne. C’est vrai, je pense qu’avoir de belle fesses est un gage de qualité en trail…et bien moi par exemple, il était parfaitement calé :-), sans doute le gainage deux fois par semaine…

Une petit Barbecue pour finir ?

Journey Bar était en mode ravito et j’ai pu goûter ces curieuses barres aux céréales et saveurs du sud, ou à l’exotisme enchanteur : romarin, curry, parmesan… c’est agréable au goût et pour ceux qui feront l’effort d’essayer, peut-être un moyen de moins se gaver de sucre en course !

Merci à l’équipe du Team Outdoor, merci à Agnès qui nous offre pour cette dernière soirée un finish de compétitrice ! Moi, je dis RDV en Septembre avec de la charcuterie Italienne, et souvenez qu’il n’y a qu’un endroit où ça se passe comme ça car comme on le dit si bien : souvent imitée, jamais égalée !

Bonnes Vacances aux Veilleurs du Bois.

One thought on “Antoine chez Agnès : dernière Veillée du Bois pour la saison

  1. merci fab… un très grand plaisir à chaque fois d’accueillir clients et amis aux veillées du Bois 😉 Bonnes vacances msieur et rendez-vous en septembre pour le célèbre buffet des régions 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s