Sienne monumentale

Ce matin, 7h45, je rentre dans Sienne par la porte de la Giustiza. A cette heure matinale, je croise des « citadins » qui partent travailler, les livreurs qui circulent dans les ruelles avant que la ville ne leur soit interdite, quelques touristes : la ville s’agite déjà mais elle a conservé quelque chose de provincial. Pour la (par)courir, pas de carte mais deux repères : il Duomo et la Piazza del Campo, là où se déroule les 2 juillet et 16 août le mythique Palio, la course de chevaux la plus sauvage qui soit. Il n’y a pas trop de monde, je ne résiste pas au plaisir d’effectuer un tour complet de la piazza en mode cheval au galop !

J’emprunte la via Duprè qui me conduit rapidement jusque sur la Piazza del Campo, de là, je tourne sur la droite pour prendre la direction de la porta Ovile en direction de la Piazza San Francesco, je choisi les ruelles à l’œil, selon mon appréciation et mon envie, beaucoup en fonction de la lumière qui est splendide à cette heure de la journée : les maison de pierres prennent une couleur ocre-orangée. La route est pavée, j’ai un œil pour découvrir la ville, un œil sur ma montre, un œil sur la route et un pour le plaisir…

Dès lors, mon circuit va me conduire di piazza a piazza, di chiesa a chiesa et de quartier en quartier, représentés par des bannières et des ani

maux (L’éléphant, la Girafe, le porc épic, la chenille, etc.), jusqu’à la porta di Roma. Les cafés sont ouverts mais il y a peu de monde car en Italie, la tradition n’est pas comme au Portugal de sortir le matin prendre son petit-déjeuner au café du coin (souvent une tartine, un jus d’orange et un café). Sans m’en rendre compte, je parcours la ville en faisant la trace d’un escargot…Sienne est en étages et je mange un peu de dénivelé  🙂

Piazza Matteoti, il y a plus de mouvements, je traverse cette grande place en évitant les scooters et voitures pour bientôt arriver à la basilique San Dominico, sur les heuteurs de la ville, et qui m’offre une vue imprenable sur la Cathédrale del Duomo. J’y accède par quelques ruelles sombres et pentue pour bientôt déboucher sur la Piazza entourée del Duomo, du museo archeologico, museo dell’opera del Duomo…la tête (en l’air) me tourne devant tant de bâtiments à regarder.

Je retrouve Marie après 1h00 de course dans Sienne, nous improvisons une petite photo touristique pour le blog (et oui, faut bien céder à la tentation de fois) et nous nous posons pour un petit déjeuner face all’Duomo.

Il paraît que la mode est au city trekking, comprendre visiter une ville en mode rando sans voiture, ni autre moyen de transport que les pieds : je propose le city running pour y ajouter un peu d’exercice physique.

Publicités

Un commentaire sur “Sienne monumentale

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :