Columbia invente le textile rafraîchissant

Je les avais depuis quelques mois mais à Paris, difficile de mettre à l’épreuve les tee-shirts à manches courtes bénéficiant de la nouvelle technologie Omni-Freeze Ice.

C’est donc sous le soleil de Toscane (ok, ça fait snobe) et par 38° que j’ai testé ces nouveaux textiles : sur mes trois modèles, seul un est vraiment destiné au trail running (le gris sur la photo) car il est particulièrement bien aéré et permet une bonne ventilation pendant la course. Le modèle vert est plus à porter selon moi pour la rando, le trekking et même les sorties VTT alors que le blanc est une première couche qui ira parfaitement pour les sport d’hivers, sous une polaire (donc, je ne l’ai pas encore mis à l’épreuve car il n’y a pas de neige en Toscane !). Sur un plan général, le tissu utilisé est très extensible, ce qui le rend très agréable à porter.

Je reviens donc sur la technologie Omni-Freeze Ice dont trois choses m’ont intéressé en particulier : la ventilation, l’effet de fraîcheur apporté et le séchage.

La ventilation : les aérations sont situées sur les épaules et le long du dos, ainsi que sous les bras et le long des côtes. Cela permet une bonne ventilation à l’effort. Le maillot est ras de coup et on aurait pu obtenir un effet optimal avec un col zippé par exemple, permettant d’ouvrir le maillot dans les montées et de fermer dans les descentes.

L’effet de fraîcheur : il est obtenu lorsque l’on a bien mouillé le maillot (je ne peux pas donner de temps précis avant l’apparition), on peut ressentir un effet assez agréable lié à la maille piquée et tissée à plat qui permet un contact sur une plus grande surface avec la peau, d’où l’effet de fraîcheur. La sensation a duré jusqu’à la fin du footing, finissant par une impression humide qui n’a rien de dérangeante. Plus il fait chaud, plus l’effet est perceptible et agréable, il est donc inutile de s’énerver à le porter par 28° pour rechercher cet effet qui sera quasi nul ; le maillot restant lui agréable à porter en revanche et toujours aussi ventilé.

Le séchage : je trouve que c’est un des points forts de la marque Columbia en textile. Le maillot a séché à deux reprises en +/- 30 min avec un léger vent. C’est rapide et cela permet de le laver régulièrement, d’autant qu’il ne se déforme pas.

Ce maillot est vendu 44,50 € sur le site Columbia.com et comme d’habitude, c’est un produit très compétitif sur ce marché où les prix ont tendance à s’envoler depuis quelques années.

Publicités

7 commentaires

  1. salut Fabrice
    un petit bonjour de La Réunion où je profite bien des sentiers pour faire du dénivellé.
    Tes vacances en Italie semblent bien sympa.
    A+
    Olivier

  2. Je n’avais même pas remarqué l’effet fraicheur alors que j’ai porté ce t-shirt pendant tout le trail de Verbier… même si j’avais noté ne pas avoir subi la chaleur…

    J’ai par contre bien noté l’effet fraicheur après une sortie en vélo, du style.. ca grimpe fort, il pleut, tu descends… glaglagla !

    • @Doune : de mémoire, tu as eu le vert et bleu et ce n’est pas le mieux aéré pour courir. Après, je ne connais aucun tee-shirt capable de gérer la sensation de froid lorsqu’après l’effort, ton corps se refroidit car tu n’as tout simplement plus assez d’énergie ! Là, tu as toujours cet effet mouillé pas top…
      Avec le Columbia, je dis pas que tu as l’impression de courir avec un Hollywood chewing gum sur le dos mais au moins, lorsque tu transpires, la maille apporte un peu de fraîcheur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s