Test VMA : 16,5 km/h

Eric Lacroix, le coach du Team Trail Pro Asics qui nous accompagne (le Team Asics Presse) dans le cadre de la préparation Gapen’Cimes nous a adressé ces derniers jours quelques suggestions de séances, et un tableau de test de VMA …Je m’interroge beaucoup depuis quelques semaines sur l’état de ma VMA, maintenant que ça va mieux côté ischios, et j’ai donc décidé de programmer ce soir un test simple sur 6 min.

Résultat : 1680 m, soit 16,5 km/h en équivalence. Bien entendu, ce test ne vaut pas un test en laboratoire mais il me donne une indication sur l’état de ma forme (je crois qu’elle est ascendente)…On dit merci qui ??? Merci Eric car sans les blocs (mes plans de préparation mensuels), je n’en serai peut-être pas déjà là. Je dois reconnaître que les deux dernières minutes ont été difficiles mais ce n’est pas grave🙂

J’ai profité de ce test pour mettre à l’épreuve mes Asics Fuji Trainer, que je porterai à la Gapen’Cimes : j’aime ces chaussures que je connais bien puisqu’à mon époque de routard, c’est avec des DS trainer classiques (version running) que j’ai j’ai tapé mes 1h24 sur semi et 37’30 sur 10 km. Je prépare un post complet sur le test de cette chaussure qui allie selon moi à merveille : dynamisme, amorti et accroche.

A suivre…

10 thoughts on “Test VMA : 16,5 km/h

    1. @Lami : chaud bouillant mais je fais attention car je sais que aussi dans ces périodes qu’on s’explose un truc…Après, il me reste aussi à savoir quoi faire de cette VMA en trail….mais à coup sûr, le coach aura une idée !

    1. @Greg : et bien justement, la question c’est qu’est-ce que je fais de cet indicateur désormais ??? il va m’aider à calculer mes temps de travail en fractionné mais tu peux au moins le diviser par deux pour la Gap !!

      1. Je pense qu’il ne va servir que pour le travail en fractionné. Contrairement à la route, je ne pense pas qu’on puisse définir son temps de course à partir de la VMA sur un trail.
        D’ailleurs, j’avais appris un exercice de travail de VMA en côte. Il faut trouver une côte avec une pente constante et faire son test de VMA sur cette côte (du coup, par rapport au plat, ta VMA diminue). Une fois ta VMA définie, tu peux réaliser des exercices de fractionnés longs, courts, etc. sur cette côte, comme on peut le faire sur du plat, avec les mêmes temps et les mêmes pourcentage de VMA.
        Bon, à Paris, il est difficile de trouver une côte sur laquelle tu peux courir pendant 6 min…

      2. @Greg : tu as bien raison. J’ai pensé à cet exercice en côte mais impossible de grimper 6 mn ! Ou alors en le faisant sur un tapis ??? pas bête remarque.

  1. c’est tout de suite moins poétique que tes précédents billets…

    En tout cas voilà une bonne base de calcul pour les coureurs de chiffres (comme moi) histoire de planifier à la seconde près les fractionnés et grosses séances de seuil à 85% bien utiles pour le trail😉

    1. c’était la belle époque, l’année des 1h24, j’aurais pu approcher les 1h20 mais après, je me blessais souvent… c’est pas grave car à l’époque je courais un peu comme un c..sans rien regarder autour de moi. Le chrono, c’est quand même un truc éphémère, tu le tiens puis il t’échappe et là, tu reviens à la réalité…du temps qui passe. Mais bon, l’athlé, je lui prends tout (le plaisir, les doutes, les déceptions…) et j’en laisse pas une miette🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s