Si nous étions addicts, ça se saurait…

Je pense qu’aimer courir est une chance. Beaucoup de personnes autour de moi sont étonnées, admiratives devant tant de choses concédées à la course à pied. Moi, je ne le vois pas ainsi, je profite et j’essaie de partager ma joie qui parfois est un peu décalée…

C’est une chose difficile que d’expliquer à son entourage pourquoi courir nous rend heureux, bien dans notre corps, bien dans notre tête, les mots ne viennent pas toujours et quand ils viennent, ils ne sont pas forcément justes ou du moins à la hauteur de ce que nous ressentons.

Auteuil-20130105-00014Moi par exemple, j’ai couru vendredi soir, j’ai fait un cross dimanche et je dois dire que j’ai pris un pur moment de plaisir mais depuis, j’ai encore plus envie de courir ! C’est tout de même pas les endorphines qui stagnent quelque part dans ma petite tête ?! Allez comprendre pourquoi on n’est jamais rassasié… c’est à la fois ce qu’il y a de plus excitant avec la CAP mais aussi ce qui rend notre passion si difficile à faire comprendre à ceux qui nous entourent.

Comment leur faire entendre que lorsqu’on part courir seul ou avec des potes, on ne part jamais totalement sans eux (sans elles…), ils/elles sont avec nous dans un coin de notre tête, toujours prêt(e)s à nous rebooster si un coup de moins se fait ressentir. Mais ça, combien d’entre nous on jamais été capable de mettre des mots justes pour leur dire, leur l’expliquer ??

J’ai beaucoup de chance, je cours, je jubile, je partage et j’emmène avec moi (parfois derrière) quasiment une famille entière. Même le chien gratte la terre des forêts franciliennes avec moi : je ne sais pas si je pourrais courir autrement qu’en partageant tout cela ? Parfois pourtant, ça coince un peu, pris dans mon truc, je regarde sans voir, j’écoute sans vraiment entendre ce que me dit mon entourage,…bref, ça part en vrille avant même que je ne m’en rende compte ;-(

Le risque, ce n’est pas tellement de courir plus, c’est de courir et oublier que tout cela, aussi bien, bon, et extra que cela puisse être, ne sera jamais 100% de notre vie. A trop dire qu’on ne sait pas comment serait notre vie sans la course, on pourrait presqu’oublier de dire qu’il y a des choses des personnes qui comptent plus que la course !!!

Ce serait tellement plus simple si on pouvait se contenter de ce que l’on fait, mais le véritable problème est bien là. Alors on nous répète régulièrement que les coureurs à pied son des mordus, des accros au running, moi, je pense que c’est au delà de ça, on cherche tous quelque chose et parfois, on croit l’avoir trouvé avant de se rendre compte que non… chaque effort, chaque course nous conduit au contraire à la suivante et ainsi de suite. Il n’y a pas de sevrage pour ça. On ne le cherche pas non plus d’ailleurs, on demande juste à être compris.

Comprenne qui pourra ce post en forme de bouteille jetée à la mer…

19 thoughts on “Si nous étions addicts, ça se saurait…

  1. Au contraire, ton post se comprend très bien. Tu as su, avec beaucoup d’intelligence et de sensibilité, mettre dans des mots ce que l’on ressent comme coureur ( du moins, les vrais de vrais ).

  2. Quand on me demandera de m’expliquer par rapport à ma passion pour la course à pied, j’enverrai les personnes vers ton article, tout est dit.
    En même temps, la notion de « addict », « accros », « drogué » est un peu trop utilisée dans une société qui se morfond devant la télé.
    Le problème est de vouloir toujours comparer les gens par rapport à la norme. Trop gros, trop maigre, trop grand, trop accroc au portable, addict au chocolat, drogué au sport… Dès qu’on sort un peu de la norme, on est considéré comme anormal, et des superlatifs sont utilisés sans raison, sans compréhension.
    Il faut dire aussi, qu’avec un Président qui se dit normal, la normalité devient la norme, et on perd toute la saveur des différences et de la qualité de personnes pas forcément atypiques, mais tout simplement passionnées.

  3. rohhh comme c’est bien dit :
    « Comment leur faire entendre que lorsqu’on part courir seul ou avec des potes, on ne part jamais totalement sans eux (sans elles…), ils/elles sont avec nous dans un coin de notre tête…. »

    Un très beau message sur le running à faire lire aux proches ….

    bravo

  4. après les putain de geek, je dis putain les philosophes! lol

    Moi c’est simple, j’ai joué au rugby car je m’amusais,

    Je fais du trail car ça m’amuse!

    Après c’est réducteur ce que je dis sur le fond, il faut juste contrôler notre passion afin qu’elle nous ne fasse pas devenir trop égocentrique!!!!

    c’est pas la barbe qui fait le philosophe lol

    1. @Mayou : suis pas un fucking geek…mais je m’amuse beaucoup c’est vrai. Après, je sais pas si c’est ma première motivation quand je décide de ma lever à 7h00 le week-end pour aller courir ou quand je ressors le soir à 21h00… qu’est-ce alors ?

  5. Superbe billet!
    Moi qui ne pratique pas la compétition, j’ai toujours soif de course à pied…Je ne cours pas pour m’entrainer, alors pourquoi? Surement comme nous tous je pense, pour avoir ce moment de liberté, ce moment de plaisir où la nature et l’homme se retrouve enfin face à face..Plus je cours et plus j’ai envie de courir aussi,c’est devenu un besoin, comme le fumeur avec ça cigarette…Reste a savoir doser, pour ne passer a deux paquets par jour et ne pas trop empoissonner ses proches..Enfin c’est quand même plus sain d’aller courir que de fumer non? Alors réduire, peut être , arrêter, non! Chacun son plaisir, il y en a bien qui passe des heures a lire un roman pour s’évader.?. Nous on s’évade en courant …c’est tout😉
    J’espère que ton billet ne restera pas qu’une simple bouteille a la mer….

  6. Un bien bel article !!
    La course à pied est une passion et c’est aussi du partage, certains le comprennent d’autres, tant pis, continues à te faire plaisir et à partager !!

  7. Eh bien je suis pour le moment de l’autre côté de la barrière : la passion du running s’est enfouie sous celle de la maternité. Je sais qu’elle est encore bien vivante mais en hibernation… Dans le même temps c’est moi qui fout mon mec dehors pour qu’il continue à courir ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s