Formation en nutrition Isostar / Team Asics Pro Trail

La team Pro Trail Asics, gérée par la structure Outdoor Experience, s’associe pour un an à la marque Isostar qui accompagnera la team et tous ses athlètes. Au programme, des tests produits afin de bénéficier du retour d’expérience des athlètes Asics, des projets spécifiques sur le développement de produits adaptés aux besoins des athlètes…

Isostar possède déjà une team trail mais il est vrai que l’expérience de la structure Outdoor Experience est plus qu’utile à une marque qui désire de positionner fortement sur le marché de la nutrition sportive.

J’ai pu assister à l’une des sessions de formation organisées par Isostar pour les athlètes : beaucoup de notions de base y étaient évoquées (rappel sur la composition d’une alimentation équilibrée, besoins énergétiques du sportif, protocoles alimentaire avant/pendant/après, hydratation) mais surtout, j’ai été particulièrement intéressé par les échanges entre l’équipe Isostar et les membres de la team Asics sur leurs pratiques.

6119_552029174818279_587811698_nLa formation était animée par Georgine Texier, nutritionniste chez Isostar, et dont on peut retrouver certains conseils ici. Je garde en mémoire de cette session de formation plusieurs remarques de Benoit Nave, l’ostéo de la team Asics et également vainqueur 2013 du 50 km de l’EcoTrail de Paris.

1fb5cb1096

3 thoughts on “Formation en nutrition Isostar / Team Asics Pro Trail

    1. @Mathieu : en fait c’est difficile sorti du contexte car il s’agissait de commentaires relatif aux athlètes du team Asics : comment pour certain, les problèmes d’intolérance au gluten ont été gérés, quel type de boisson et quelle quantité absorbe Manu Gault, Taz, etc. Le type d’aliments que chacun prend avant un course, pendant… car l’objet de la réunion était aussi pour les deux équipes (Isostar et Asics) de continuer de faire connaissance.
      L’hydratation a été longuement évoqué, j’attendais des protocoles mais du côté de deux équipes, on s’y refuse et on considère que c’est totalement lié à chaque athlète (quantité et type) : il y a eu un travail de réalisé dans ce domaine pour que les athlètes trouvent leur équilibre hydrique avant/pendant/après.
      Il a été souligné que la quantité de liquide bu dans des conditions normales de température est parfois trop élevé car à force de dire « il faut boire » certains coureurs boivent trop pendant l’effort et se donnent des maux de ventre en se saturant – le risque d’hyponatrémie.
      Benoît Nave a insisté sur l’importance du BCAA (acide aminé) dans les boissons de l’effort car il participe à la récupération musculaire lors de l’effort de longue durée…mais beaucoup de boissons n’en contiennent pas.
      La team proposera sans doute encore des rencontres de ce genre et vraiment, il faut y aller car rien n’est laissé au hasard et j’ai été impressionné par le professionnalisme de Laurent Ardito et sa connaissance de chaque athlète sur le plan physique et nutritionnel – c’est son job mais il y a plus que ça🙂

      1. Un peu difficile hors contexte en effet mais tout de même très intéressant, merci ! Une preuve de plus que suivre un plan/protocole à la lettre n’est pas toujours judicieux, mieux vaut bien se connaitre et ajuster ses apports solides et liquides grâce à son expérience personnelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s