Trail Gapen’Cimes 2013 : le goût et l’envie…

10 jours me séparent de Gapen’cimes, MON rendez-vous de l’année. J’y arriverai normalement en forme si d’ici là je ne commets pas d’erreur. J’ai suivi une préparation en tous points différentes des précédentes : alternance plus soutenue avec la marche nordique et de VTT pour soulager les articulations, plus de côtes (donc plus de répétitions), du gainage, du seuil…un régime alimentaire normal, du sommeil.

Ce que je peux déjà dire à ce stade de ma préparation, c’est que j’ai redécouvert le goût de l’effort, de la difficulté. Courir, j’ai toujours aimé, me lever aux aurores aussi, mais me faire un peu mal…c’est un goût que je ne connaissais plus depuis ma blessure en 2011 alors que l’envie était là.

Je n’arrive pas encore à me fixer un objectif chiffré pour le format court 23 km et 1 500 D+ car c’est tout de même un gros bloc à avaler d’une traite entre le 6 et le 11ème kilomètre. Je vais consulter l’oracle (Mister Johan) pour cela🙂 et je déterminerai un chrono.

Gap1Le challenge dans le challenge

Vous le savez, Gap, c’est surtout le déplacement de la Team Asics Press à laquelle je participe depuis 2 ans. Cette année, nous sommes gâtés puisque la course est aussi le théâtre du Championnat de France de Trail court et long. Pour fêter cela dignement et aussi parce qu’il me le demande depuis longtemps, je ferai le déplacement avec …Tom ! Et oui, deux « Préau » pour le prix d’un et un week-end en tête à tête pour son anniversaire comme j’y pense depuis plusieurs mois sur le mode « viens voir un peu mon kiki à quoi ressemble un WE trail façon papa🙂 ».

La réalité, c’est que Tom se cherche beaucoup actuellement – à 11 ans, tu es encore un enfant mais aussi un ado en devenir …il a un point de stabilité qui est une constante depuis 4 ans et qui a tiré tout le reste, c’est la course à pieds. J’essaie de m’appuyer sur cette passion pour « irradier » sur tout le reste car en sport comme dans la vie, tu n’as rien sans te donner  à 200%. Tu peux être bon et faire 3’30 au mille  mais tu peux aussi  faire 3’16 et ta joie et ton estime personnelle n’est alors plus la même. C’est comme avoir un 12/20 ou un 18….

Je joue donc serré ici car mon pari est qu’il a déjà le goût, à moi de lui donner l’envie de continuer à viser plus. Gap est en cela un point de passage car il va voir des étoiles, des athlètes de qualité (ceux de la team Asics entre autre !!) et j’aimerais qu’il garde cela en tête….j’irai cherché avec lui (mais lui ne le sait pas) une ou des émotions, celle(s) qu’il rapportera dans un coin de sa tête convaincu qu’on peut faire des choses à la fois simple mais riche. Et cela vaut pour le sport et surtout pour tout le reste.

Bon, la course dans la course dans la course, le challenge dans le challenge, il faudra de toute façon vous y habituer car cette année, nous avons tous les deux un planning sympa truffé de cross-country, de trail pour moi et de 1000 m pour lui. Finalement Johan et Doune avaient raison il y a quelques jours : les « préaux »  sont dans la place, faites péter la badoit !!!

5 thoughts on “Trail Gapen’Cimes 2013 : le goût et l’envie…

  1. Oh oh ! Je ne sais pas si tu as vu, mais le parcours a changé, avec maintenant un départ (et arrivée) de Gap, comme le format long.
    Du coup, il n’y a plus les qqs km de plat pour se chauffer. Ca devrait te rappeler ton début de course de l’année dernière…
    A demain😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s