Expérience Team Asics Presse : Gapen’cimes 2013

Gap Crêtes

crédit photo : Tom Préau🙂

J’attendais beaucoup de ce week-end à Gap, rendez-vous de la Team Asics Presse 2013 : mon objectif de l’année sur le format court, 23 km 1400 D+ ramené par l’organisation en raison d’une météo capricieuse à un parcours différent pour 25 km et 1400 D+.

L’aventure Asics 2013, car il s’agit bien d’une aventure de plusieurs mois avec tout d’abord la préparation physique avec Marc Raquil, puis les conseils du staff Asics…et enfin le week-end dans le cadre des 1ers Championnats de France, ce ne fût que du bonheur !

Je vais aujourd’hui vous parler de la course, puis je reviendrai sur ce WE que j’ai eu la chance de partager avec les membres de la team presse et Tom (le fils Préau :)), une histoire entre « garçons » qui aiment courir et à laquelle l’équipe Asics à très largement contribué pour en faire un souvenir qui je l’espère restera longtemps dans nos mémoires.

Mais aujourd’hui, c’est la course ! Bon, je ne vais pas tergiverser : 3h23, 676ème pour 25 km et 1400 D+… je pensais faire un peu moins mais j’ai pu constater une fois encore que malgré une préparation sérieuse en plaine (de la Seine-Saint Denis), je reste encore loin du compte pour pouvoir réaliser une bonne course en montagne.

Clairement, le parcours revisité nous faisait attaquer après 500m de course l’ascension pour grimper progressivement jusqu’aux crêtes. On pourrait presque résumer cela à 10 km de dev (en 1h53) sur un terrain très technique avec pierres et racines à gogo, puis 3-4 km de montagnes russes terribles pour les jambes (en 45 mn !!) sur un sol glissant, et pour finir une dizaine de kilomètres très roulants dont 9 de descente (en 45 mn), le tout arrosé de joyeuses crampes aux mollets à partir du 12ème kilomètre ;(

Il est évident que je manque de puissance musculaire et que malgré mon entraînement, je n’arrive toujours pas à grimper efficacement et surtout à encaisser le fort dénivelé. De ce fait, je ne tire aucun profit de ma vitesse. Au dernier ravito, je n’étais plus très frais et devant le buffet, je regardais avec envie ces bonnes chips, ce saucisson sec en tranches, ce fromage…et aussi Laurent Ardito juste dernière la table🙂 ! Là, tu reposes discrètement tes chips, ton saucisson et tu files prendre un verre d’eau gazeuse… plus sérieusement, j’avais assez mal aux mollets et après un gel au BCAA proposé par Laurent, je suis reparti tant bien que mal pour attaquer la descente. J’ai pu finir ma course correctement mais en profitant bien moins que prévu de la longue et douce descente.

Pour autant, je n’ai jamais regretté et j’ai pris cette année encore du plaisir car Gap, c’est un tracé magnifique et ce week-end, nous avions un public fabuleux et la météo avec nous !

Un immense merci à Asics, à Outdoor Expériences et à Bernascom dont l’organisation était une fois encore au top🙂

PS : et si vous vous demandez où était Tom pendant mes 3h23 de course, la réponse viendra dans le prochain post…

Gap 2013crédit photo : Tom Préau – tête de course Trail court                                                                                                                    avec Julien Rancon, Manu Meyssat et Raymond Fontaine

8 thoughts on “Expérience Team Asics Presse : Gapen’cimes 2013

    1. @David : ben en fait c’est étrange car tu en a envie et dans le même temps tu sais que cela ne t’apportera pas grand chose à part un peu de réconfort…j’ai pris un peu de chips pour le sel et après j’ai parlé avec Laurent très rapidement. Je crois que souvent, parler et pouvoir juste dire comment tu es, recevoir une encpouragement te fait autant de bien que dévaliser le buffet🙂
      Donc ps pris de saucisson…

  1. Le parcours etait helas different cette année, et a perdu en qualité… c’est aussi un RDV que j’attendais mais pas sur ce tracé ou je fus agglutiné dans la masse compacte des le depart , sans parler des bouchons et ce des le 1er klm… L’organisation etait au top cependant. un superbe rdv ensoleillé a refaire sur le parcours des cretes bien plus ludique. et moins bitumeux.

      1. Le temps n’a pas été si mauvais finalement ?
        J’imagine que ça doit bien piquer les cuisses quand sont entrainement se fait en région parisienne… Ça doit être même un peu frustrant.
        Pour se faire plaisir en montée faut pratiquer tout le temps. En plus on perd très vite en cas d’arrêt prolongé😦

      2. @Fred: le temps était parfait après la semaine pluvieuse qu’il y a eu. Tu as tout à fait raison, ça pique vite et fort pour moi en général sur ce type de dénivelé et c’est ce qui m’a fait choisir cette année le format court mais ça n’a rien changé car le dev+ était le même sur cette portion et c’est ce qui m’a tué ! Après, je pas trop d’excuses car j’ai des potes qui arrivent à se préparer eux, donc, je crois qu’il faut vraiment que je regarde au niveau qualitatif ce que je réalise et fasse des changements pour durcir un peu tout ça. Ces dernières semaines, je faisais des séances avec 350 à 400 D+ en m’aidant de mon GPS mais c’est encore largement sous le seuil de ce que je dois faire… ça me servira pour les cross !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s