Test Asics Fuji Sensor 2

Dans la collection trail d’Asics, la Fuji Sensor 2 occupe toujours le haut de gamme. La conception de cette nouvelle version du modèle est particulièrement travaillée afin de proposer une chaussure plus légère (348 gr), plus souple…et aussi plus typée trail que la V1 qui ressemblait à une running tout terrain.

Du confort, encore du confort…

C’est vraiment ce que je retiens de cette première phase de test (déjà 200 km avec) et qui me plait car le pied est bien calé dans le chausson, il y du moelleux mais pas au point d’endormir le pied ! Cette chaussure est faite pour les sorties trail longues, donc le confort est essentiel et c’est le point fort de la Fuji Sensor 2.

Sensor 5

Très souple et un peu dynamique

Et oui, on ne peut pas tout avoir dans un même modèle, si vous recherchez du dynamisme et que vous êtes amateurs de vitesse, optez plutôt pour la Fuji Trainer ou la Fuji Elite (modèle compétition). Si vous voulez un bon compromis sans rogner sur la souplesse, la Sensor vous fera plaisir car son système trail sensor permet à la chaussure une grande flexibilité, particulièrement à l’avant du pied – j’ai pu apprécier cette flexibilité en forêt ainsi que sur le trail Gapen’cimes cette année.

De grandes qualités d’accroche et d’adhérence

La semelle de la Sensor 2 est une curiosité à elle seule : crampons repensés et repositionnés pour une meilleure prise sur le terrain (en montée et en descente), une pleine semelle extérieure pour assurer un déroulé au sol efficace et stable. J’ai beaucoup couru dans la boue avec ces dernières semaines, avec du travail en côtes et j’ai apprécié de garder de la stabilité et une très bonne accroche : mon dernier trail nocturne au Plessis -Mériot a fini de me convaincre !!

Bon, peut-être que le talon avec sa forme en étoile garde un peu de boue car les rainures sont assez larges mais cela ne m’a posé aucun problème jusqu’à maintenant.

T3H2N_4293

Laçage et languette

Si le laçage a été changé et je m’en félicite, la languette, toujours dotée de son petit réservoir pour ranger les lacets (très utile) a un peu « maigri » et je trouve cela dommage. En trail, surtout sur de longues distances, l’épaisseur de la languette peut représenter une protection du coup de cheville contre les frottements et la sensation de serrage…il serait bon de revoir ce point car si un coureur de courte distance peut s’en accommoder sans problème, sur du long, je ne sais pas. J’ai le pied fin donc, je n’ai pas rencontré de vraie difficulté non plus…

Mon appréciation finale

Encore mieux que la Sensor 1, j’adore cette chaussure qui est au finale extrêmement polyvalente pour faire du long et du court, pour peu que vous ne cherchiez pas trop de dynamisme. Je m’entraine avec, je fractionne avec aussi et lorsque je veux envoyer un peu plus, je ressors mes Fuji Trainer et basta🙂

Le mesh a déjà très bien résisté aux assauts de Gap et aux multiples sorties dans les forêts des Yvelines et de la Seine et Marne. La résistance est importante pour une chaussure qui dépasse les 130 € en moyenne.

Côté stabilité et adhérence, je trouve qu’elle fait un très bon job sur les deux tableaux.

Ce modèle est moins connu que la Trabuco ou encore l’Attack et c’est dommage.  La paire est indiquée à 150 € et vous trouverez entre 130 et 150 € sur Internet.

Pétition ! Oui, je lance ici une pétition pour le retour des modèles Fuji Trainer et Fuji Elite à la saison prochaine car Asics ne les reconduit pas ! C’est vrai que la majorité des coureurs souhaite des chaussures polyvalentes, et qu’il y a déjà beaucoup d’offres sur la catégorie compétition/chaussures légères mais Asics doit continuer de proposer sa marque de qualité sur cette catégorie justement : c’était un avantage pour la marque que de proposer une gamme très complète et complémentaire.

A lire :

  • Consulter la fiche technique de la Fuji Sensor 2 ici
  • Lire le test sur runners ici

6 thoughts on “Test Asics Fuji Sensor 2

  1. Moi qui était près à tester une Asics…Elle est où ta pétition ?🙂
    j’ai un peu du mal à comprendre pourquoi Asics laisse un tel trou dans sa gamme.
    Ne serait-ce que pour leurs « pro ». Il y a bien 100g à gagner et d’après ton test, du dynamisme aussi.
    Jusqu’à 3 ou 4 heures de course, où les entraînements rapides, c’est vraiment dommage de rester avec d’aussi gros sabots !

    Donc sans forcément multiplier les modèles comme pour la route (Fuji trainer, racer, fell) il faut une chaussure « agressive » avec moins (4 à 6mm maxi) de drop !

    1. @Julien : tu enterres un peu vite la Fuji Attack qui est dynamique mais pas autant qu’une racer ou Fuji Elite ou Trainer mais bon… le marché il est saturé en modèles légers alors c’est peut-être un choix qui correspond d’abord à ce que recherche le gros des troupes…
      Après, je sais que tu aimes le « 0 » drop et les modèles légers mais la Sensor n’a rien de sabots, vraiment, et pour courir un trail à 9 ou 10 de moyenne (ce qui est déjà pas mal selon la distance), faut-il vraiment du dynamique ??? moi, je ne sais pas …

      1. Le terme « gros sabot » est volontairement provocateur😉
        Mais il faut que les gens prennent conscience que leurs pieds deviennent feignant à force de trop vouloir les protéger…

        Tu sais que j’aime le light, sans faire du 0 drop une obsession, surtout si la distance s’allonge. 4mm c’est suffisant. Au delà, ça frotte…
        Et en plus de la hauteur du talon, il ne faut pas non plus oublier la souplesse de la semelle qui participe beaucoup au dynamisme.

        Le marché est saturé en modèles léger ? Sous les 300g je n’ai pas cette impression ; mais je ne suis pas un expert.
        Peregrine, adidas xt4, inov8 xtalon, nb mt1010…

        Mais on s’écarte du sujet Fuji Sensor. C’est bien la chaussure qui gagne l’utmb ?🙂

      2. @Julien : t’es provocateur toi ??🙂
        Moi je trouve qu’il y a pas mal de modèles dits légéres : Salomon par exemple et toutes les marques qui surfenet sur le minimalisme en trail… c’est dans la catégorie « léger » d’une certaine façon d’autant que toi tu connais bien et tu fais la différence mais tous les coureurs ne la font pas.
        Je crois que l’UTMB c’est la Fuji Trainer justement…

      3. @julien : après vérification auprès d’Asics, les modèles Elite, Trainer ne sont pas abandonnés mais la marque n’en fera pas la distribution via les grands réseaux de distribution sport type Go Sport, Décathlon. On trouvera ces modèles dans certaines boutiques spécialisées où la demande est plus pointue. Au final, il sera quand même plus difficile de les trouver ;(

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s