Cendrillon…

Non, le récit qui va suivre n’a rien d’un conte de fée (d’abord, j’ai jamais cru aux fées). Non, il s’agirait plutôt d’une débâcle du type Waterloo, avec son champs de bataille pourri, sa boue, le froid, la pluie…sauf que c’est pas de Waterloo dont il s’agit mais de Sucy-en-brie (Chpt régionaux Lifa Est de cross).

L’avantage de revenir sur ses compétitions 24 heures après, c’est qu’on a encore la mémoire fraîche…moins les larmes😉

C’est con mais j’ai jamais aimé les cross, enfin jamais jusqu’à mes 40 ans ! un peu tard pour se découvrir une passion pour cette discipline qui est sans conteste la reine de l’athlétisme pour moi : elle est chargée de souvenirs et de mythes datant de l’époque où j’allais avec papa encourager le frangin au cross de l’Equipe, au Figaro (les vraies années) et dans les championnats. Les podiums sentaient la poudre à l’époque…

Pour moi, c’est l’odeur de la terre mouillée qui n’a pas changé mais moi si, j’ai appris à aimer ce qui est difficile et plus je m’y frotte, plus ça pique et plus j’aimerais bien réussir à courir le cross.

Bon ben ce ne sera pas ce week-end clairement, mais c’est pas faute d’avoir essayé : sommeil, alimentation et plan d’entraînement ! tout y était. Tout, sauf que le cross est ce qu’il est par ce qu’il a aussi une part de choses insaisissables : ce week-end, j’ai perdu ma chaussure droite après 30 (petits) mètres de course et il m’a fallu courir un peu plus de 3 km en chaussette avant que mon prince (merci Jean-Mi) n’aille la récupérer dans la bouillasse pour me la rendre. C’était trop pour moi (petite nature) et j’ai sombré un peu plus loin que prévu dans le classement.

J’ai bien pensé lâché le morceau à la fin de la première boucle tellement j’étais dégoûté de reculer (le but étant d’avancer…) mais manque de bol, y’avait le dit frangin au bord du parcours venu m’encourager sans prévenir !! Y’a pas idée franchement de débarquer comme ça en pleine débâcle alors que j’aurais pu m’arrêter discrètement…alors j’ai serré les dent, les f….. et le pied droit lorsque finalement, j’ai aperçu ce bras levé derrière la rubalise avec…mon escarpin. Alors j’ai pu terminer ma course car c’était bien la moindre des choses pour mon frangin, mon entraîneur et mon prince…

Mon prince justement, je l’épouserai pas, on est d’accord, mais je lui dit « merci ».

6 thoughts on “Cendrillon…

  1. ça doit bien foutre les boules ce genre de mésaventure..Chapeau, pour avoir gardé la tête haute et avoir fini ce cross.

  2. @julien et Vinvin20: A cet instant, j’ai pas trop réfléchi car derrière, il y avait une telle meute que je ne pouvait que courir devant moi ! mais ça aussi semblé tellement irréel que j’ai pas cherché à comprendre et j’ai continué. Je n’aurais pas fait les 10 km comme ça car avec une seule chaussure, j’avais un appui stable et l’autre qui glissait.
    Il y a 15 jours aux départementaux, une cadette a perdu sa pointe à 500m de l’arrivée, j’ai couru vers elle pour l’aider, elle était en pleur de panique, les filles passaient pendant qu’on essayait de remettre la maudite chaussure puis elle est repartie et c’est qualifiée.
    En fait, c’est pas si rare et chaque fois, on réagit de la même façon : on continue, c’est comme un réflexe.

  3. Minimaliste malgré toi :))) Un joli conte tout de même : « C’est l’histoire d’un coureur qui a perdu sa chaussure dans la boue et qui continue de courir malgré tout… »

  4. Belle détermination ! Ça devait être vraiment chaud de faire 3 km en chaussette avec la boue… D’ailleurs, paix à son âme de chaussette, non ? Sauf si tu comptes la ressusciter pour revenir encore plus fort (et mieux chaussé) l’année prochaine🙂

    1. @Mathieu : même pas, j’avais des chaussettes montantes de compression D-Ter et elles sont toujours opérationnelle😉 ce qui constitue une preuve de qualité suite à un « crash test » !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s