Trail des Cabornis : la saison 2014 est lancée !

Cab22,700 km et 1100 D+, c’est ce qu’a indiqué ma montre GPS à l’arrivée du trail ce dimanche, après 2h31’58 de course.

Je peux dire qu’il y a eu deux grandes parties dans cette course sur les Monts d’Or Lyonnais : de 0 à 12 puis de 12 à 20 km… les trois derniers, c’est du bonus au taquet tellement j’étais heureux de terminer.

 0 à 12 km : contrôle de l’allure et prudence dans les descentes

Je suis parti dans la foulée de Mich’ à quelques mètres raisonnables du « boss », ce qui m’a mis à l’abri de me faire enfermer et bloquer à l’entrée de la forêt même si cette année, le parcours avait comme changé de sens et donc, il était plus simple de se faire une place dès les 5 premiers kilos. D’emblée, nous avons commencé à enchaîner les montées et les descentes, chacune séparée de virages plus ou moins secs🙂

J’appréhendais beaucoup plus les descentes que les montées qui se sont avérées plus simples que d’’habitude. J’avais d’ailleurs raison de m’inquiéter car chaque descente et surtout celles sur bitume ;( m’ont fait de plus en plus mal au mollet jusqu’à ressentir une douleur de type crampe m’obligeant à ralentir l’allure.

Le parcours est toujours aussi beau et qualitatif, avec de la variété mais il est extrêmement exigent – je regrette simplement quelques portions sur route mais elles étaient sans doute indispensables…

 12 à 20 km : le début des restrictions

Petit à petit, à réduire mon allure surtout dans les longues descentes, j’ai perdu pas mal de place et le moral a commencé à chuter ; entre le 16ème et le 20ème, c’était limite la débâcle, j’ai commencé à marcher (pfeu !), même sur des portions pas trop difficiles alors que pourtant, le paysage était beau et le soleil au top. Mais quand la tête fou le camp…

Il m’a fallu le réveil oral d’un bénévole me disant que seulement 3 kilomètres nous séparaient de l’arrivée, là, c’est un truc de malade quand même ?! J’ai retrouvé le moral, les jambes et presque le mollet droit qui tirait quand même méchamment (ça sent l’élongation peut-être plus qu’une contracture…).

J’ai quand même pu constater  que du travail a été accompli ces derniers temps : c’est une très bonne nouvelle. Le mollet, je vais le soigner et me reposer un peu avant de reprendre la préparation en vue de l’Ardéchois (36 km). J’étais quand même un peu cuit sur le dernier tiers de la course et il me faut travailler pour soutenir plus longtemps un train correct malgré les aspérités du terrain.

FuJ’ai couru avec des Asics Fuji Elite, un modèle léger destiné à la compétition que je teste et j’ai beaucoup apprécié sa polyvalence même si j’ai couru sans semelle de propreté et sans mes semelles ortho !! Elles sont restées sur mon lit ;(

J’ai également trouvé que son accroche était bonne sur un terrain parfois un peu glissant dans les descentes des monts – je prépare un bilan complet de cette chaussure.

Enfin, ce week-end n’aurait pas été aussi sympa sans Mich’, Isa, Ricardo… et Végas mon nouveau pote (cf. photo finale).

Beaucoup de discussions pendant lesquelles on a pu partager nos p’tites vies avec tout ce qu’elles ont de géniales et de plus délicats. C’était juste bien.

unnamed-1

11 thoughts on “Trail des Cabornis : la saison 2014 est lancée !

  1. il fait plaisir à lire ce CR !
    t’as envoyé comme un cadet, même si t’y laisse un bout de mollet😉

    PS : drôle de façon d’alléger tes pompes. t’as aimé le drop réduit et le rapprochement du sol ?🙂

  2. Même si tu as été quelques peu dans la douleur, ce week end avec les potes t’as visiblement fait du bien et rebooster! Soignes bien ton mollet en attendant la suite.

  3. Tu m’as donné envie !
    Vivement que mon épisode Boston et surtout aponévrosite s’arrête que je vienne vous rejoindre dans les trails.
    Pour les shoes, tu penses qu’elles passeraient bien sur les trails genre le marathon du Mont Blanc ?

    1. @je vais publier mon 1er retour après 60 km courus avec. C’est un bon modèle, dynamique mais qui est léger et donc, tu auras un peu moins d’amorti et de confort que dans une Trabuco par exemple ou encore une Fuji Attack chez Asics. La Fuji Attack 2014 est un excellent compromis, si tu as l’occasion de la chausser, vas-y, elle est vraiment bien.

      1. Ok alors je te conseille de tester avant car elle est assez étroite. Par contre, je prone et j’utilise l’Attack depuis plusieurs années sans pbm. C’est un modèle Universel à supinateur léger…pour moi c’est une chaussure polyvalente entrainement/prépa.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s