Triathlon International de Cannes avec la team presse Polar

Je me donne beaucoup de mal pour me considérer comme un athlète alors imaginez un Polar V800peu un « TRI »athlète… c’est tout un programme ! Lorsque j’ai accepté de participer au Triathlon de Cannes pour tester en situation de compétition la nouvelle montre GPS Polar V800, j’ai cédé à une veille ambition que je pensais hors de portée pour moi.

Et pour cause, je nage comme une enclume !

Pour autant, j’admire les sportifs/sportives qui maîtrisent les 3 disciplines: nage/cyclisme/running car ils sont complets, en tout cas bien plus que je ne le suis.

Cannes 2014 était donc une opportunité de m’approcher de cette communauté qu’on décrit parfois comme élitiste, uniquement motivée par la compétition…c’est aussi ce que je pensais un peu. C’était une erreur.

Samedi 12 avril : Polar nous donne les bases du triathlon

D’abord c’est qui « nous » ? Et bien nous, c’est un mélange improbable de runners, de triathlètes et de cyclistes : journalistes ou bloggeurs. En fait peu importe, il y a des amis, des connaissances et des découvertes (c’est pour cela que j’aime le sport).

2014-04-13 10.11.57Donc, le samedi, c’est une journée relaxe mais tout de même assez rythmée car il y a pas mal de choses à faire, à savoir sur la compétition du lendemain. Il est vrai que je ne vous ai pas beaucoup parlé de ma préparation mais elle est importante car une enclume ne nage pas ! Il m’a donc fallu apprendre à nager le crawl, apprendre à respirer  sans boire « la tasse », à gérer un effort sur 1 km… une aventure dans l’aventure pendant plusieurs semaines.

Le samedi donc, j’ai écouté, bu, lu… les paroles et les conseils que Cyril Amiot (Triathlète, coach et responsable technique Polar) ainsi que Christelle (triathlète et auteur du blog Duathlon Spirit) nous ont distillés: beaucoup de trucs et astuces bien utiles, comme apprendre à gérer les transitions entre chaque disciplines, gagner du temps en préparant avec intelligence ses différents sacs (nage/cyclisme/running), etc.

Samedi était également la prise en main de mon cycle (Look 675) mis à disposition par Look, une véritable formule 1 que je ne méritais probablement pas mais qui m’a procuré un plaisir quasi orgasmique (si si…). Si vous ne me croyez pas : look below🙂

photo 1(3)

J’allais oublier la combi de nage Dare2Tri. C’est la première fois que j’enfilai une combi de plongée et la veille au soir dans ma chambre, j’ai bien cru qu’il s’agissait d’une taille 12 photo 2(4)14 ans (en fait, c’était la combi de Greg !) non, sérieusement, j’ai mis 12 minutes à l’enfiler avant de comprendre qu’il y avait un peu de technique comme par exemple utiliser un sac plastique ou mettre de la vaseline sur les articulations pour passer les bras et jambes car elle s’enfile plus facilement ainsi (moins de frottement)…

Dimanche matin 10h55 : la BIG surprise !

Je passe les détails de l’avant course, notamment la tête que nous avons fait avec Greg et Stéphane lorsqu’au moment de nous échauffer dans la mer, nous avons découvert… des méduses !!! Trop fun la méduse coller sur ta tête façon Alien ;-(

Non, j’ai surtout envie de vous dire qu’à moins de 5 minutes du départ, Greg m’appelle et me dit vient voir qui est là ? Et là, il y a mon pote Johan (dosedetrail), qui a fait le déplacement depuis Cagnes-sur-mer. Le genre de visite qui te colle une banane et te fait oublier les hectolitres d’eau de mer que tu vas boire 5 minutes plus tard, sans parler des algues que tu vas sucer..et des méduses collées sur le bonnet !

A 11h15, j’invente la technique de nage dite du « toast » (brevet déposé)

C’est pas compliqué en fait, à force de boire de l’eau (à jeun !), il y a un moment où tu photo 3(1)te dis qu’il faut trouver une solution pour avancer car le but est bien celui-ci. La veille au soir, Christelle m’avait expliqué qu’en cas de difficulté, le dos crawlé était une option très pratique pour ne pas s’arrêter et poursuivre la course. Je me suis donc exécuté et pour 10 crawl, je décidais de faire 10 dos crawlés : peu académique comme technique mais très utile. Lorsque j’engage ma transition vers le vélo, j’ai 27 minutes de natation avec tout de même un pic à 171 puls sur ma Polar V800 !, ce qui montre bien à quel point cette épreuve est un point critique pour moi. Good news, je ne peux que progresser.

Temps de transition à la Polar V800 : 6’11

2014-04-13 11.57.00Cyclisme : 50 km et 1300 D+

N’étant pas cycliste, je me suis préparé en bon traileur que je suis avec un VTT, faisant peu de kilomètres mais beaucoup de côtes. Cela à payé car j’ai trouvé l’exercice plutôt simple alors que tout le monde nous avait mis en garde la veille sur la difficulté de cette épreuve. J’y suis même allé trop sur la réserve, ne comblant pas assez mon retard pris en natation (au moins 10 min sur le peloton). Pendant cette épreuve, je croise quelques membres de la team Polar, dont Elodie, l’organisatrice de ce voyage (Agence Bernascom) qui gère son effort avec prudence en raison d’une blessure à la voute plantaire depuis des semaines.

Le vélo Look qui m’a été prêté n’est pas un vélo en fait mais une machine de guerre, le genre d’objet que tu serais prêt à accrocher dans ton salon : il est beau, léger, équipé de vitesses électriques… il avance presque tout seul🙂 Je boucle ces 50 km en 2h00 avec le smile, avec beaucoup de plaisir. La transition est bonne, j’aime ces moments où tu descends du vélo et tu cours à ses côtés…c’est grisant.

Temps de transition à la Polar V800 : 1’20

8 km à pied…photo 4

Ce sont les derniers efforts à produire pour terminer mon premier triathlon M… j’ai presqu’un pincement au cœur car même si j’ai hâte d’en finir, je sais déjà qu’après, je vais ressentir un vide, une frustration : j’aime ce que je suis en train de faire et je m’en rends compte…

Sur le parcours, je mesure ce qui me sépare de Jean-Pierre, Greg, de Frédéric (enfin, Fred il fera 12 km au final, plus de tours que prévu !!!)… je suis assez frais mais les jambes commencent à être lourdes.

Je termine accompagné de Jean-Pierre les 400 derniers mètres, ce qui est extrêmement plaisant et je profite à la cool de ce moment où je franchis l’arche de l’arrivée en embrassant ma montre… en fait j’aurais tout autant embrassé un bénévole ou Jean-Pierre tellement j’étais content🙂

Voilà. A l’heure qu’il est, je pense encore à ce week-end, ses rencontres, le matériel fabuleux que j’ai testé, l’humour inégalable de Greg, l’attention omniprésente de Cyril et François de Polar et mon pote Johan venu pour m’encourager. Tout cela dans le décors hors norme d’un triathlon international à Cannes. Alors oui, comme j’ai coutume de le dire : je ne réussis pas forcément toutes mes courses mais je ne laisse jamais passer les grandes expériences, celles qui vous marquent pour longtemps et oriente votre pratique future.

Je vais donc retourner m’organiser car c’est certain, je ferai désormais du trail et du Tri.

Mes quo-équipiers :

Christelle, Duathlon spirit

Greg, Greg runner

Jean-Pierre, run reporter run

Stéphane, Runner’s World

Gilbert, RMC sport

Philippe, Vélo 101

Frédéric, Runner’s

Enguerrand, Moto Revue

Fred Millet, sur twitter

A venir, le CR sur la plateforme Polar Flow et ses nombreuses fonctions analytiques…

photo(2)

 

 

 

 

3 thoughts on “Triathlon International de Cannes avec la team presse Polar

  1. Encore bravo pour ce tri! Pour une enclume, tu t’en sors pas mal du tout! UN grand bravo!! Et ravi d’avoir pu m’aligner sur une course avec toi (il était temps!).

    1. @Greg : tu as raison, il était temps qu’on puisse enfin se retrouver sur une compétition. En plus, on rigole bien avec toi😉

      PS: merci pour ta relecture du post ;))))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s