Test des HOKA Challenger ATR

IMG_2925

La gamme de chaussures de running HOKA n’en finit plus de s’étendre. Il y a quelques mois, j’ai découvert la CLIFTON pour ma plus grande satisfaction mais il s’agit d’un modèle « route » et j’avais quelques frustrations de ne pas avoir son équivalent en trail. Et bien prenez les caractéristiques de la CLIFTON, légèreté et fluidité de course, ajoutez-y une semelle plus agressive qui augmente le support et vous avez la CHALLENGER ATR : une chaussure tout terrain.

CARACTÉRISTIQUES :

  • Modèle Oversized (la marque de fabrique Hoka)
  • Drop : 5mm (sous talon 29mm // sous avant-pieds 24mm)
  • Poids 243 g en 42
  • Géométrie de la semelle Méta Rocker, une technologie Hoka qui favorise le déroulé du pied avec un faible différentiel talon-orteils
  • Laçage classique (simple et efficace)

La CHALLENGER est fournie avec 2 paires de semelles de propreté : EVA thermoformé 4mm et OrthoLite 2mm. A chacun de trouver celle qui lui convient pour se sentir bien sachant que l’OrthoLite est fine et peut avoir tendance à plisser un peu – je recommande dans ce cas de mettre un peu de double-face sous la semelle pour la fixer.

Mes impressions générales après 100 km ?

La CHALLENGER ATR m’a surpris par sa souplesse et légèreté, on est dans le running pure avec une chaussure qui, malgré sa charpente oversized, ressemble vraiment à un modèle de course à pied classique tout en reprenant les codes du trail : c’est très original. Le plaisir de courir est immédiat car on est bien dedans, je trouve encore une fois que c’est la sensation de plaisir qui l’emporte. Je l’ai testé ces dernières semaines sur terrain sec, humide et très gras en forêt, sur des circuits avec pas mal de bosses, des relances, etc.

IMG_2922Accroche et semelle extérieure

C’est le principal (et unique ?) point de différence avec CLIFTON. Une semelle large et des crampons bien répartis, assez espacés pour que la terre ne s’incruste pas trop sous le pied. Je trouve que la chaussure reste bien accrochée, même dans la boue. Par contre, il faut éviter de jongler face au flaques de boue (comme nous le faisons tous souvent) en essayant de passer sur le côté ou en sautillant car en Hoka, vous perdrez vite en stabilité au niveau des appuis … passez droit dans les flaques et la boue : elle adore ça !

Maintien et stabilité

Comme je le précisais juste avant, il s’agit d’un modèle oversized donc je considère qu’il faut un temps d’adaptation la première fois pour s’habituer à la sensation et au déroulé du pied. Personnellement, je n’ai toujours pas identifié de problème de stabilité sauf dans les virages pris à allure rapide car forcément, il y a un peu de hauteur de semelle et on le ressent mais s’est une habitude à prendre. De plus, je trouve que le pied est tellement bien enfoncé dans la semelle intérieure que la stabilité est bonne, avec un ressenti très agréable de pied bien encastré dans le chausson.

Protection du pied

Le talon de la CHALLENGER est renforcé, l’avant du pied également mais cela reste soft. Cette chaussure n’est pas destinée à des terrains accidentés mais plus à des plaines, forêt, sentiers stabilisés ou chemins de campagne. Pourtant, je dois reconnaître que c’est le type de chaussure dans laquelle on se sent si bien qu’on aurait envie de la chausser partout et tout le temps !

Dynamisme

Ce n’est sans doute pas la principale marque de fabrique de cette running trail mais ce IMG_2921n’est pas grave car sa souplesse et son déroulé de pied très fluide compensent largement. La légèreté fait le reste et je trouve donc qu’on obtient au final une chaussure qui fera aussi bien le job en sortie longue que sur des formats courts en nature, pour l’entraînement mais aussi les compétitions. D’ailleurs, je crois qu’elle sera pas mal testée à l’occasion de l’Eco-Trail de Paris 2015.

Dernier point mais que je trouve important, la chaussure se lave très facilement, ce qui est toujours un bonus pour un modèle destiné au trail !

Voilà ! un conseiller en vente de running m’a dit un jour qu’une bonne chaussure est un modèle dans lequel tu te dis que tu pourrais courir pendant des heures en étant à l’aise dedans : c’est le cas avec la CHALLENGER.

A lire aussi

Test de la Clifton sur runonline

Test de Vincent Gaudin (avec de belles photos) sur le journal du trail

2 thoughts on “Test des HOKA Challenger ATR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s