Asics DFA 33 : la paire de plus ?

Le site de la marque basics est assez explicite sur son nouveau modèle DFA 33 (DFA pour Deep Fluide Axis) « La route vous paraîtra plus proche que jamais et chaque foulée constituera un entraînement pour vos mollets. Elle montrera des résultats lorsque vous lacerez vos chaussures matelassées en vue du reste de votre entraînement ».

Ayant utilisé la super J 33 pour des entraînements de type PPG et des footing courts de 30mn max, je me suis dit pourquoi ne pas essayer la DFA d’autant qu’elle est porteuse d’une promesse alléchante « courir plus naturellement ».

IMG_3051

Courir plus naturellement m’intéresse

Le problème est que cela s’apprend et pas forcément sur le tard car j’ai pris de mauvaises habitudes que je ressens de plus en plus dans le bas du dos. Faire évoluer un peu ma foulée pour travailler plus sur le medio pied et solliciter d’avantage les mollets pour qu’ils jouent leur rôle amortisseurs/propulseurs est donc un objectif.

La DFA 33, avec son drop de 4 mn, sa tige basse et ses 285 gr (T45) a le bon profil sur le papier.

Je la teste actuellement sur route pour mes sorties matinales qui viennent en complément de mes entraînement de fin de journée et qui eux sont spécifiques trail.

Les sensations de course sont très agréables et j’apprécie particulièrement le déroulé du pied qui est très fluide et sans aucun doute mieux maîtrisé qu’avec la super J 33. Je note par ailleurs que même si la tige est basse, le pied est bien calé dans la chaussure, ce qui renforce la sensation de contrôle du mouvement au sol et à l’impulsion.

Mais alors est-ce une chaussure complémentaire pour l’entraînement ou un modèle à part entière ?

Je trouve la présentation sur le site Asics ambigüe car pour moi, cette chaussure peut parfaitement convenir à un usage régulier sur route, sur du 10 km, semi et même marathon dès lors qu’on a pris l’habitude courir avec un modèle à faible drop : faut y aller progressivement car votre voûte plantaire pourrait ne pas apprécier le changement le cas échéant ! L’utiliser en complément pour retrouver une foulée naturelle est un bon objectif mais je trouve qu’elle en a sous le pied et peut vous mener beaucoup plus loin ! D’ailleurs, je lui réserve quelques séances sur piste pour fractionner🙂

Nous verrons bien cela dimanche matin lors du Marathon de Paris 2015 dont elle est la chaussure officielle.

IMG_3050

Prix de vente : 110 €

A lire également : vous y trouverez d’autres infos utiles sur la DFA 33

Runners, le test de Fred Brossard

Greg Runner, la présentation de la DFA

Jahom, présentation de la DFA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s