Avant-première : test de la Skechers GOrun Ultra R

DSC03445

La Skechers Performance Division a été développée il y a 5 ans. N°2 mondial du secteur de la chaussure grand public, le groupe américain ne cache pas son ambition de devenir un acteur incontournable dans le domaine du sport avec la marche/randonnée, le fitness, le golf… et bien entendu le running avec l’aide de Meb Keflezighi, ambassadeur et coureur élite.

Dans le cadre de mon retour progressif sur l’asphalte, je vous présente en avant-première la toute nouvelle chaussure de running route GOrun Ultra R !

DSC03448

Une chaussure à sensations

La dernière fois qu’une paire de running m’a autant surpris, c’est lorsque j’ai chaussé les Hoka Bondi : un amorti révolutionnaire, un chausson très confortable et au final de belles sensations de course. La GOrun Ultra R appartient donc à cette nouvelle catégorie de chaussures, depuis quelques années, qui surprend et casse les codes. Le premier contact est celui du pied avec le chausson intérieur, extrêmement moelleux et confortable. La tige en Fitknit® permet au pied de bien se caler et l’absence de coutures sur la partie avant de limiter les frottements.

Le laçage est rapide et efficace sur une languette qui protège bien le dessus de pied. L’insertion d’une petite poche sur la languette pour ranger les lacets serait bienvenue pour les versions futures.

A la marche, on sent que la chaussure est conçue pour la course, avec une légère inclinaison vers l’avant. Courir est finalement plus agréable que de marcher !

Souplesse et légèreté

Des les premières foulées, j’ai été étonné par la grande souplesse de la chaussure. Je ne vous cache pas d’ailleurs que cela m’a un peu inquiété car je redoutais que cette facilité de torsion ne se traduise par un manque de stabilité et de contrôle mais pas du tout ! Le déroulé de pied est facile, agréable et il reste bien dans l’axe. Son poids est de 275 gr en 42,5 donc assez léger pour un modèle d’endurance.

Et l’amorti ?

La chaussure est montée avec deux semelles : celle, intermédiaire en dual-density Resalyte® est couplée avec une semelle de traction améliorée pour résister à l’abrasion. Au final, on obtient une « grosse » semelle bien visible qui semble compensée mais le drop n’est que de 4 mn. J’ai couru avec ce modèle  jusqu’à 2h00 en sortie et rien à redire, elle ne bouge pas et garde ses propriétés. Cette chaussure est taillée pour courir longtemps avec confort, pas de doute !

IMG_0444Est-elle dynamique ?

Ne vous emballez pas trop, comme la GOrun Ultra R est de conception axée sur l’amorti et le confort. Si vous cherchez un modèle de compétition plus agressif, mieux opter pour une GOrun  4 voire une GOmed Speed 3. Pour autant, je trouve que l’Ultra R se débrouille pas mal sur le fractionné et cela lui confère une belle polyvalence en matière d’entrainement.

Ses terrains de prédilection

La route, les chemins (bien stabilisés) uniquement. Aussi un peu de forêt du moment que les chemins sont peu abimés. Pas de sentiers GR ou autre car elle n’est pas conçue pour cela et manquerait de protection ainsi que de stabilité.

Alors on lui fait faire quoi à la GOrun Ultra R ?

J’ai déjà couru plus de 60 km avec elles (on refait le point dans 200 km !). Pour ma part, je conseillerais de la prendre pour les sorties longues mais aussi le travail au seuil car il s’agit de séances difficiles, fatigantes et je trouve que son très bon rapport confort/souplesse est un atout.

Ce premier test avec la marque est une très belle découverte pour moi, avec un produit différent qui change des grands standards proposés pour la route. Je trouve son look très réussi et son prix de vente est un autre atout de taille : 109,95 €.

******

Ou trouver la GOrun Ultra R et les autres modèles running :

  • Intersport
  • Endurance Shop
  • store Skechers – http://www.fr.skechers.com/fr/

Merci à Sketchers France pour ce test en avant-première et aux copains de la runnosphère qui m’ont donné l’envie de découvrir cette marque.

IMG_0494

3 thoughts on “Avant-première : test de la Skechers GOrun Ultra R

    1. @Jerome : l’Ultra R est présentée comme un nouveau modèle par la marque – je n’ai pas testé l’Ultra 2. Les différences que je perçois au niveau de sa conception portent sur: la tige et le mesh – il y a très peu voire pas de couture sur l’Ultra R. Le mesh est très respirant.
      La semelle extérieure reprend les matériaux dont le Resalyte propre à Skechers avec un découplage pour avoir une accroche meilleure et résistante à l’abrasion (n’existait pas sur l’ultra 2 qui avait une semelle d’un seul tenant je crois).
      Voilà ce je peux dire. Le confort et la souplesse sont au RDV, je la trouve également très enveloppante… bref, une très bonne chaussure à ce stade. Attendons de voir dans 300 km !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s