Zamst invente la chevillère « seconde peau »

image-2

Il fallait sans doute être une marque dont l’origine prend sa source au japon pour inventer la première chevillère d’une seule pièce. Un morceau unique composé de deux pièces d’uréthane assemblées sans couture pour 33 grammes. Avec son système de fixation en deux points avec scratch, elle se positionne en quelques secondes et se repositionne… un grand nombre de fois mais je ne peux pas donner de durée d’utilisation à ce stade. Ce n’est pas de l’origami mais nous n’en sommes pas si loin car avant d’arriver à la découpe et au pliage parfait pour épouser efficacement la cheville, il a fallu quelques années de recherche. Voici FILMISTA.

C’est quoi exactement une entorse ?

Il s’agit d’un étirement ou d’un déchirement des ligaments de la cheville. Elle résulte en général d’une torsion brusque du pied vers l’intérieur. Les entorses concernent, dans la grande majorité des cas, le ligament externe ou collatéral latéral. On peut relever deux signaux très évocateurs : une très vive douleur à la cheville et un gonflement au niveau de la malléole.

Devant à cette situation, il faut consulter pour être assuré du diagnostic et prendre les bonnes mesures de soins.

entorse-de-la-cheville

Quelques chiffres (source CNAM) :

  • L’entorse de la cheville est le traumatisme le plus fréquent de l’appareil locomoteur : il est à l’origine de 7 à 10 % des consultations d’urgence hospitalière.
  • Chaque jour, 6 000 Français consultent pour une entorse de la cheville.
  • L’entorse externe (du ligament collatéral latéral) de la cheville sans fracture représente 90 % des entorses de la cheville.
  • Les jeunes en pleine croissance et les sportifs ont plus de risque de se faire une entorse de la cheville.

Avec un handballeur, une volleyeuse et un coureur à pied, les entorses on connait bien à la maison ;(

En cas d’entorse avérée (avec un diagnostic posé par un médecin du sport et de l’imagerie – radiographie, IRM dans certains cas), le protocole prévoit du repos, des soins et de la rééducation – vous pouvez consulter le site ameli pour lire toutes les infos à connaître.

A quel usage répond FILMISTA ?

DSC_0904Il y a deux façons d’utiliser cette chevillère nouvelle génération :

l’usage préventif qui consiste à porter Filmista à l’entraînement ou en compétition pour éviter les blessures. Dans ce cas précis, vous devrez porter une chevillère à chaque pied selon moi car mon expérience m’a permis de constater qu’il est très déstabilisant d’utiliser régulièrement la chevillère d’un seul côté : on développe des appuis différents par effet de compensation du côté opposé. Ma fille volleyeuse a elle aussi fait ce constat lors de sa période de test. L’utilisation préventive est un progrès important versus le strapping classique pour des raisons techniques (il faut savoir strapper correctement) et financières (les bandes Elasto coûtent cher sur le long terme). Cependant, le port de Filmista en préventif ne doit pas remplacer le travail régulier de proprioception pour renforcer ses appuis. Il s’agit d’une aide technique supplémentaire, pas d’une solution miracle !

l’usage en soin d’appoint consiste à sortir de son sac la Filmista en cas de blessure à la cheville. Que vous soyez en plein match ou en course, il faudra d’abord déterminer dans quel état est votre cheville bien entendu car l’objectif n’est pas de jouer au kamikaze et de provoquer un déchirement osseux en aggravant la blessure. Dans le cas d’un traumatisme léger où il est possible de poursuivre l’activité voire nécessaire si vous devez rentrer jusqu’à l’arrivée ou jusqu’au poste de secours sur une course, cette chevillère permet d’être autonome et s’applique facilement. C’est pour moi le très gros point fort de ce produit qui permet de poser un strapping de qualité très efficace au niveau du maintien sans le risque de compression ou de serrage inapproprié qui est un danger lorsqu’on se bande soi-même…

Ce que j’ai décidé en terme d’utilisation :

  • En mode préventif : uniquement en cas de douleurs (sans blessure avérée) ou de fragilité temporaire.
  • En mode soin : toujours dans mon sac sur les trail de plus de 30 km et dans celui des enfants en match.

Il est facile de courir avec Filmista car il s’agit d’une chevillère extrêmement fine, par conséquent, dès lors que vous avez trouvé le bon niveau de serrage/maintien, le mouvement est fluide et elle ne dérange pas le positionnement du pied dans la chaussure.

Où acheter Filmista ? dans les magasins de port spécialisés, sur internet. Prix de vente 45 € l’unité.

Les points forts de Filmista :IMG_0927

+ efficacité et contrôle du serrage / maintien optimal

+ facilité et rapidité de pose

+ lavage

+ bien plus simple qu’un strapping qui nécessite un professionnel

+ le coût d’acquisition est certes de 45€ pour une pièce, mais si vous achetez régulièrement des bandes élasto (à 6 €/6 cm et 4 €/3 cm + la mousse de protection…) vous savez que vous rentrerez dans vos frais.

Les points faibles :

  • il faut une paire (côté gauche et droit) en mode préventif mais cela n’engage que moi ! Et du coup, le budget devient 90 € … soyez attentifs aux promos sur la vente par deux !

*************************

AU RISQUE DE ME REPETER :

Le port de Filmista en préventif ne doit pas remplacer le travail régulier de proprioception pour renforcer ses appuis. Il s’agit d’une aide technique supplémentaire, pas d’une solution miracle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s