Tendinite d’Achille : mon expérience de traitement

que-dois-je-faire-en-cas-de-tendinite-d-achille-1

Vous êtes peut-être comme moi, face à la douleur, je tente parfois de passer en force avec délicatesse en me disant qu’un peu de soins et un allègement de l’entraînement fera le job. Mais il y a des douleurs que je connais trop bien pour prendre des risques et celle de l’inflammation du tendon d’Achille en fait partie.

La douleur est apparue en janvier dernier pendant les championnat départementaux de cross. Dommage, c’était le début de la saison… En temps normal, je consulte mon médecin mais dans le cas présent, la douleur n’était pas trop « piquante » et je commence aussi à me lasser de consulter dès que mon corps a mal en raison du sport, j’ai donc décidé de me traiter seul dans un premier temps.

Voici comment j’ai procédé et cela fonctionne plutôt bien jusqu’à maintenant :

1ère action : arrêt de la CAP immédiatement et pendant toute la période où je ressentais une douleur au tendon, c’est à dire 8 semaines au total. Non négociable car la douleur est le signal d’une inflammation du tendon (visible car rouge et un peu gonflé) qui se fait plus vive à l’effort. J’ai décidé immédiatement d’ajouter des talonnettes en Sorbothane pour surélever mon talon et le soulager des tensions.

2ème action : application d’un protocole reposant 3 soins – glaçage du tendon pendant 15 mn 3 fois par jour / auto-massage transverse profond (MTP) du tendon (vidéo) / utilisation du Compex 2 fois par jour selon un schéma bien précis : d’abord le programme TENS pour son effet anti-douleur aigüe puis, et seulement lorsque la douleur a disparu après +/- 5 semaines le programme anti-douleur chronique (fiche pratique 1) pendant encore 2 semaines.

3ème action : lorsque la douleur a été moins vive, j’ai commencé à pratiquer des étirements – sans doute la choses la plus fastidieuse car même si je reconnais son caractère essentiel et efficace, j’ai du mal à m’y tenir régulièrement. Le protocole était celui de Stanish (fiche pratique 2).

4ème action : piscine 2 fois par semaine (apprentissage du crawl pour le TRI) et vélo en mode home trainer 3 fois avec des séances de 45 mn en moyenne (2 avec du travail en ITT et 1 pour mouliner).

Enfin, je me suis forcé à boire plus (d’eau) et à adopter une hygiène de vie aussi favorable que possible (pas de boissons alcoolisées donc). Quel supplice😉

Bilan après 2 mois :IMG_0632 - copie

L’inflammation a disparu, le tendon n’est plus douloureux mais à quel prix… tous ces soins répétés chaque jour sont devenus moins pesants dès que j’ai trouvé dans leur exécution une sorte de rituel quotidien alliant activité physique (nage/vélo) et traitement. J’ai repris la CAP et couru mon premier trail ce week-end avec prudence sur un terrain forestier non technique : 20 km à 11km/h. Je portais un strapping ou plutôt un taping au tendon par prévention que je vais renouveler pendant encore au moins 2 semaines

Je sais, c’était un peu violent comme reprise pour une première sortie longue mais je sortais d’une semaine de rando-raquettes dans la poudreuse et le tendon était bien souple. J’ai glacé immédiatement à mon retour et je reprends donc progressivement l’entraînement… à suivre.

Avertissement : je ne recommande pas de suivre mon exemple, se soigner est une démarche personnelle et trop importante d’autant que j’ai utilisé certaines techniques comme le taping ou l’électrostimulation que je connais depuis pas mal de temps. Par contre, je pense que face à la blessure, il ne faut ni faire l’autruche et encore moins se laisser abattre en baissant les bras. Se soigner fait partie intégrante de notre pratique selon moi…

3 thoughts on “Tendinite d’Achille : mon expérience de traitement

  1. Et bien….8 semaines!! Merci pour toutes ces infos. Pour l’instant je n’ai pas consulté et je pratique le glaçage et l’auto-massage… j’espère que je vais vite pouvoir revenir… content de voir que tu t’en es sorti. Tu dois revivre!!!
    Je crois que la piscine me ferais du bien, surtout moralement si je ne peux plus courir pendant un certain temps..

    1. Et oui, une tendinite c’est en moyenne 2 à 3 mois pour bien guérir. Je reste prudent et surtout je continue de glacer et d’étirer même si ça me gave un peu. Regarde la méthode Stanish, c’est la meilleure à ce que l’on dit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s