Altra Lone Peak 2.5 : vous aimez, faites-les tourner !

a1553-3lp-25red05

J’ai commencé à courir avec les Altra Lone Peak l’automne dernier. J’ai reçu ce modèle de la marque en test et comme j’ai aimé la sensation, j’ai décidé de les faire tourner : Voici le compte-rendu de Samuel, traiteur Isérois.

« Coureur habitué aux drops significatifs (12 mm pour le modèle que je porte le plus souvent), c’est avec curiosité que j’accepte d’essayer les Altra Lone Peak 2.5. Ma tentative de transition minimaliste, un an auparavant, avait été peu concluante : apparition de fortes douleurs aux mollets, j’avais été assez rapidement découragé par les efforts que demande la transition, sans véritablement croire que je saurai la réaliser dans les temps pour mon objectif 2016 (Grand Raid de la Réunion). Bref, mes Merell Bare Access Trail sont au placard depuis bientôt 10 mois…

Je ne me montre donc pas trop ambitieux pour ma première sortie en Altra Lone Peak 2.5 M : un footing à allure modéré au parc Bachelard (lieu bien connu des runners grenoblois ☺), quelques lignes droites si la séance se passe bien.

Mais commençons par le début : le look de la chaussure est un peu inhabituel avec son avant pied très large. Personnellement, je ne trouve pas ça forcément très esthétique. Mais on verra plus tard l’intérêt que cela peut avoir. Concernant les couleurs, le pourpre n’est pas facile à associer. Bref, les premières impressions, juste visuelles, ne sont pas véritablement un coup de cœur.

Ensuite, le chaussage se fait aisément. Il faut dire que je teste un 45 moi qui porte plutôt un 44,5 habituellement chez Mizuno ou un 45 1/3 chez Salomon. Aux sensations, je pense être entre 1/3 et ½ pointure trop grand. Les impressions une fois dedans sont à un niveau de confort très satisfaisant : l’avant-pied est à son aise (comme pouvait le laisser présager la forme) et plus largement, la chaussure est souple et simple, ce qui permet au pied de ne subir aucune pression ou frottement désagréables. Je les serre bien pour compenser la ½ pointure de trop ; au passage, les lacets sont très grands, sans range-lacets, ce qui peut poser deux inconvénients :

photo-21/ on peut accrocher les lacets à des branches, ronces etc.

2/ cela favorise les desserrages intempestifs (même si je n’en ai pas encore constatés)

Les premières foulées sont agréables : en effet, s’il n’y a pas de drop, l’amorti est tout de même au rendez-vous, ce qui est primordial pour l’indécrottable amortisseur talon que je suis ! Le déroulé est fluide, les foulées s’enchaînent bien. Les crampons sont agressifs et le matériau de la semelle bien adhérent. J’éprouverai les qualités de ces crampons dans une sortie ultérieure, droit dans la pente, ça tient bien !

Bref, je fais ma séance sans problème, je peux même faire mes 12 lignes droites sans que mes mollets me supplient d’arrêter. Une petite pointe aux quadriceps gauches me rappelle tout de même que j’ai changé assez significativement mes appuis mais aussi que j’ai fait 40km/3500 D+ 3 jours plus tôt (difficile de faire la part des choses…).

Bon, maintenant, il y a plus qu’à attendre les courbatures – les désormais fameuses DOMS – aux mollets le lendemain et surtout le surlendemain. Le lendemain, je choisis de courir avec mes chaussures habituelles, pour une transition progressive. Toujours est-il que je n’ai aucune douleur. Le surlendemain, au moment de rechausser les Altra pour une sortie plus vallonnée, toujours rien, super ! 15 km/500D+ plus tard, aucune gêne ne s’est manifestée. Les trois jours suivants, consacrés au vélo et à la randonnée ne seront pas perturbés, je ne souffrirai d’aucune séquelle de mon passage à drop 0 !

Dernière phase du test, la montée sèche (Rachais depuis la Casemate – 850D+ sur 3,5 km) et descente rapide, deux jours consécutifs : j’ai hâte de voir le caractère de la chaussure en forte pente mais aussi son comportement en descente rapide, technique et prolongée, puisque lors de la dernière sortie, les côtes ne dépassaient pas les 150D+/D- !

La montée se passe très bien, les crampons sont efficaces à la fois dans les rochers, les chemins pierreux, l’herbe etc. Le pied est proche du sol, les sensations se rapprochent d’une course pieds nus, on oublie la chaussure qui ne joue qu’un rôle de protection du pied sans en modifier fondamentalement les appuis.

A la descente, c’est une autre histoire et là je pense que la ½ pointure de trop vient fausser le test. En effet, dès les premières foulées, mon pied glisse vers l’avant pour venir se caler sur le bout. Je ne peux pas les serrer davantage, je risquerais de trop comprimer mes pieds. Ça bouge un peu, les sensations sont moyennes, bien que l’amorti et l’accroche soient toujours au top et rassurants. Il m’arrive assez souvent de tomber en descente et là je me sens en sécurité, bien accroché à la pente !

La répétition du lendemain ne changera pas mon opinion : de bonnes grimpeuses, à l’aise aussi sur sol mouillé (seule différence entre les deux jours : la pluie a fait son apparition !) mais trop grandes pour que je puisse tout envoyer en descente, dommage ☹

Finalement, je réserverai certainement cette paire aux sorties courtes, légèrement vallonnées, et surtout aux montées sèches / kilomètres verticaux, où  la vitesse en descente importe peu. Mais c’est là mon expérience personnelle et je serai curieux d’essayer une paire à ma taille car autrement, c’est une chaussure qui me semble pouvoir être à l’aise partout, même si son cramponnage et son dynamisme l’orientent naturellement vers de la courte/moyenne distance en montagne. A conseiller particulièrement aux coureurs qui recherchent le confort en avant pied, une foulée naturelle et une accroche sans faille. »

Crédit photo : RunOnline

****************************

« Merci Samuel pour ce test ! La taille, c’est un peu la limite de l’exercice qui consiste à faire tourner les chaussures… dommage. Pour ma part, je ne considère pas les Altra comme des modèles minimalistes mais plutôt comme des chaussures de running pour apprendre à courir en posant bien le pied. Sa large Toe box permet au pied de bien se caler et c’est une expérience vraiment intéressante. Après, tout comme toi, je chausse mes Altra pour des sorties courtes pendant lesquelles je veux travailler qualitativement.

Une chose est évidente, la marque, tout comme HOKA, fait bouger le trail running en proposant un vrai concept ». Fabrice.

La Lone Peak est désormais dans sa version 3.0.

A lire également :

test de Greg Runner

test de Mangeur de Cailloux

test Jahom (modèle route)

One thought on “Altra Lone Peak 2.5 : vous aimez, faites-les tourner !

  1. j’aime bien ce concept « vous aimez – faites tourner »
    Surtout pour faire découvrir des marques et des concepts différents.

    Mon 12,5 US est dispo pour qui le veut😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s