Test de la Columbia Montrail Colorado II

Les coureurs qui ont eu la chance de chausser les Columbia Ravenous en 2010 peuvent frétiller car la marque Columbia est de retour en trail et avec l’acquisition de Montrail, une marque bien établie sur le marché US, elle nous propose une première collection 2017 pleine de promesses !

Pour découvrir le modèle de la gamme le plus polyvalent mais aussi l’un des plus prometteur pour le trail, suivez le guide !

COLORADO II : pour qui ?

Tout le monde ! Franchement, c’est une promesse tenue que de dire qu’elle est polyvalente et passe partout. Je l’ai chaussée sur les sentiers forestiers parisiens jusqu’au sommet du Tabor en Isère avec neige et boue. Sa tenue de route est excellente et son accroche avec la semelle en caoutchouc digne d’une Vibram.

J’aurais tendance à quand même la conseiller à des coureurs en dessous de 80 kg. Ceux qui ont une foulée aérienne apprécieront particulièrement sa souplesse et sa maniabilité (car sa tige est basse) et les talonneurs pourront quant à eux dérouler sans crainte grâce à son amorti.

J’ai retrouvé dans la Colorado le meilleur de la Ravenous avec un aboutissement et des finitions beaucoup plus spécifiques pour le trail. C’est une très belle réussite selon moi.

Où courir avec ?

Je trouve qu’elle particulièrement polyvalente et s’adapte aussi bien à la forêt qu’aux chemins caillouteux. Elle accroche très bien, même sur des sols boueux et glissants car ses crampons sont imposants et bien disposés pour à la fois gérer les montées et les descentes. Pendant la skyrace des matheysins, elles n’ont pas ripé une seule fois !

Comme sa tige est basse, on fera attention dans les pierriers à ne pas taper la cheville contre des pierres mais même moi qui n’a pas trop le pied montagnard, j’ai parfaitement couru en Isère sans difficultés.

Côté distances, elle est faite pour l’endurance et les course longue (ultra compris). J’ai couru pour ma part 5h30 d’affilée sans qu’elle ne perdre son confort et son amorti, je pense qu’elle en a sous la capot ! Le mesh utilisé permet une bonne aération donc pas de risque de surchauffe selon moi. D’un autre côté, je l’apprécie beaucoup pour les sorties courtes de moins de 15 km car elle réagit très bien. Pour les coureurs de plus de 80 kg, je pense qu’un modèle avec un peu plus de renforts type Trans Alps sera mieux adapté.

Autre point à son avantage, elle passe très bien des sentiers à la route même si son terrain favori n’est pas celui-ci. Pour autant, comme de nombreuses courses en trail ont des portions variables de bitume, cette qualité (rare) me parait importante à souligner.

Parlons un peu conception/finitions

Le chausson est confortable, pas de coutures, pas de frottements… La languette offre un bonne protection du coup de pied et la laçage est simple et efficace.

Le revêtement en mesh est bien conçu et Columbia a certainement apporté son expertise textile. Facilement lavable, y’a pas la ménager celle-à. Attention par contre de bien choisir votre taille car chez Columbia, il faut facilement enlevé 1 pointure 1/2 car sa taille grand !


Ce que j’en pense en conclusion

Pour 129 EUR, il est difficile selon moi de trouver un meilleur compromis que la Colorado II et je pense que cette fois-ci, Columbia a vraiment une opportunité de venir bousculer les certains équipementiers traditionnels qui n’innovent plus depuis des années en trail et se contentent de reproduire les mêmes versions. La Colorado II sort ce printemps et aura une version spéciale UTMB 2017 dont la marque est sponsor officiel, ce n’est pas très surprenant car cette chaussure me semble vraiment taillée pour les sentiers et les variations de terrain tant elle est polyvalente.

J’avais adoré la Ravenous en 2010, le premier coup d’essai de Columbia, je crois que celle-ci m’a définitivement conquis. Un test tour est organisé – cf. page Facebook. A vous de juger désormais !

Test à lire Irunfar


Portrait robot de la colorado II

  • Tige sans coutures (nouvelle vs Colorado I)
  • Pare-pierres renforcé pour offrir confort et protection
  • Drop 8 mn
  • Semelle extérieure en caoutchouc sur toute la longueur
  • Technologie utilisée pour la semelle : le fluidfoam pour conjuguer amorti/souplesse et maintien
  • Crampons multidirectionnels
  • Crampons de 4 mm de hauteur sur la semelle extérieure
  • Poids : 290 g la chaussure en 42
 
Publicités

3 commentaires sur “Test de la Columbia Montrail Colorado II

Ajouter un commentaire

  1. Très intéressé par ce modèle, vous dites que Columbia chose très grand, pouvez-vous me donner repère avec d’autres marques (Salomon Brooks Saucony ….)

    1. @nicolas : je chausse du 45 chez Salomon et chez Columbia Montrail, un 44,5 passe bien voire un 44 mais en trail j’aime avoir un peu de place à l’avant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :